Le Buzz

Après les Ch’tis, W9 envoie les Marseillais à Miami…Vivement la fin du monde…

Après les Ch’tis, W9 envoie les Marseillais à Miami…Vivement la fin du monde…

05 novembre 2012 | PAR La Rédaction

Concept émission : Les Ch’tis est une série de télé-réalité française. On y suit les péripéties d’une bande de dix jeunes gens originaires du nord de la France. Leur but est de gagner de l’argent en travaillant dans le monde de la nuit en tant que barman, danseuse ou encore DJ. Après avoir mis le feu sur l’île espagnole d’Ibiza et dans la station de montagne de Ischgl en Autriche, les joyeux ch’tis espèrent bien se faire un nom dans les clubs et bars branchés de Mykonos, en Grèce. Querelles, amourettes et surtout moments de fête sont au rendez-vous…

Après avoir envoyé des Ch’tis à Ibiza, dans le Tyrol et à Mykonos, W9 va expédier des Marseillais à Miami pour les besoins d’une nouvelle série-réalité intitulée, tenez vous bien: “les Marseillais à Miami”. Comme leurs précurseurs septentrionaux, les impayables  Ch’tis, les candidats débarqués du Vieux-Port sont DJ,  barman, danseur, serveur. Rois de la fête dans le sud de la France, ils devront s’imposer à Miami, capitale américaine de la fête, selon la chaîne du groupe M6.

“Pour s’imposer et être certain de vivre pleinement le rêve américain à Miami, ils devront se servir de tous leurs atouts : sympathie, bonne humeur, tchatche légendaire, style, sang chaud et l’accent qui chante. Mais ils peuvent aussi être exubérants et beaux parleurs”, indique un communiqué de W9.  “Parviendront-ils à relever le défi d’allier fête et travail?”. Cette question promet un programme aussi effarant que “Les Ch’tis à Ibiza” ou « Les Ch’tis font du ski…

A quand des Bretons à Las Vegas et des Basques à Copa Cabana ? Ou des Corses à L.A… ?

Le groupe M6 nous promet donc encore une émission d’une grande qualité culturelle, utile et nécessaire à la politique d’abrutissement de masses consommatrices dans un contexte de crise et de grande dépression.

La connerie télévisuelle comme remède à la déprime globale…

La chaîne cherche à vendre des rêves de gloire, dans un pays, surendetté, où ce rêve n’existe plus, à des débiles profonds, à grand renfort de « pecs », de « boobs », de frime, de sournoiserie, de dance  et de SEX, en se foutant de la gueule d’un provincial en recherche d’une reconnaissance facile…

Facile, le mot est lâché. Dans une société où la notion de travail a disparu, nos médias continuent de faire croire à nos enfants qu’il suffit de « péter » dans un jacuzzi pour être riche et célèbre…

Pire encore, la télévision continue d’entretenir une certaine forme de discrimination, qui, cette fois-ci tape sur les provinciaux.

Le contexte est déjà bien difficile, dans un monde globalisé et uniformisé, dans une Europe qui n’arrive pas à se construire, dans une nation en perte de repères, le sentiment d’appartenance à une communauté locale, pour ne pas parler de communautarisme, est de plus en plus fort.

En France, on est Marseillais, Corse, Basque ou Breton avant d’être Français. Se sentir européen ça peut donc bien attendre…

En France, on est obligé de dépenser des fortunes en logistique sécurité quand les équipes de foot de Marseille et du Paris Saint Germain se rencontrent.

En France, dans les stades, on peut lire : « Pédophiles, chômeurs, consanguins: Bienvenue chez les Ch’tis »… C’est dans ces termes que certains supporters parisiens ont souhaité qualifier les lensois sur une de leurs banderoles en 2008 lors de la finale de la Coupe de la Ligue.

Ce type de banderole fait tache – bien que des banderoles similaires fleurissent régulièrement dans tous les stades de France – dans une finale placée sous le signe de la lutte contre le racisme et les discriminations disputée devant de nombreux politiques (Président de la République, maires de Paris et de Lens, députés, ministres…).

Encore une fois ne nous étonnons pas que sur la toile surgissent des hashtags #unbonjuif, #unbonnoir, #unbongay,#unbonchti…

Peut-on rire de tout ? Finalement oui et avec tout le monde dans une grande communion de médiocrité cautionnée par les médias et la plèbe dont le pain est un burger et le cirque la télévision…

Bientôt le groupe M6 aura sûrement les moyens d’envoyer des Massais sur la lune…

Finalement on prie pour que les rumeurs de fin du monde soient vraies, histoire que tout ça cesse un jour…

 

 

 

Chronique et illustration par LE BARBU.


Yan Wagner, chevauchée électro et pop
Un pouvoir invisible, Jacques de Saint-Victor revient sur l’histoire de la Mafia
La Rédaction

3 thoughts on “Après les Ch’tis, W9 envoie les Marseillais à Miami…Vivement la fin du monde…”

Commentaire(s)

  • Dave

    “Pour s’imposer et être certain de vivre pleinement le rêve américain à Miami, ils devront se servir de tous leurs atouts : sympathie, bonne humeur, tchatche légendaire, style, sang chaud et l’accent qui chante. Mais ils peuvent aussi être exubérants et beaux parleurs”

    >> Et leur cerveau ils ont pas le droit? Decevant…

    novembre 5, 2012 at 21 h 47 min
  • dolo

    ils prennent exemple sur tous les politiciens ils nous vendent du reves!!!!!

    novembre 6, 2012 at 0 h 46 min
  • dolo

    ils prennent exemple sur tous les politiciens ils nous vendent du reve!!!!!

    novembre 6, 2012 at 0 h 46 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *