Tendances

La Mode s’expose au musée des Arts décoratifs

30 novembre 2010 | PAR Avela Guilloux

Le musée des arts décoratifs poursuit son exposition  » Histoire idéale de la mode contemporaine », avec ce 2ème volet consacré aux années 1990-2000.

Après des décennies de créations débridées d’une société festive et clinquante ( vues dans le  premier volet de l’exposition consacrée aux années 70 et 80), la mode des années 1990-2000 porte le poids des événements sociologiques qui les jalonnent. Au delà de la mode, c’est bien de mode de vie dont il est question ici . On découvre dans cette exposition époustouflante de 150 modèles que ce n’est plus le corps en lui-même  qui intéresse les créateurs mais réellement son identité. On perçoit aussi les changements qui ont eu lieu au sein même du monde de la mode, avec des frontières de plus en plus floues entre artisanat et industrie, et l’apparition des grands groupes de lux, qui gagnent alors de plus en plus de terrain.

Mais cette analyse sociologique n’est pas nécessaire pour apprécier pleinement cette exposition de pièces de haute couture d’une beauté éclatante. Nul besoin d’avoir un diplôme en histoire de la mode pour saisir ce qu’il y a de révolutionnaire dans , par exemple le travail des volumes qui transforment littéralement le corps, dans l’évolution de la mise en scène des défilés ( que l’on peut visionner tout au long de l’exposition) qui deviennent de véritables performances. C’est tout à l’honneur d’Olivier Saillard, commissaire de l’exposition et historien de la mode, d’avoir su organiser cette exposition de telle sorte qu’elle se révèle intéressante tant pour les spécialistes que pour les amateurs…

Les oeuvres et leurs créateurs sont répartis en plusieurs écoles, belge, anglaise, urbaine et minimaliste, et la passion et le savoir-faire de chacun sont dévoilés.Le public déambule au milieu de ces pièces extraordinaires, et reste ébahi devant les prouesses techniques qu’il peut observer : le détournement de matériaux résistant aux conditions extrêmes chez Junya Watanabe, la veste en perruques de Martin Margiela,  les véritables sculptures textiles d’Issey Miyake, ou les créations de pur génie délirant d’un Alexander McQueen ou d’un Galliano…On voudrait pouvoir tourner autour des vêtements, les palper, les toucher, percer le mystère de leur fabrication. Mais il s’agit d’objets d’art, et certains secrets de création gagnent à ne jamais être dévoilés…

Si vous aimez la mode, si vous rêvez devant les défilés haute couture, cette exposition est pour vous.

Si vous n’y connaissez rien, mais que vous êtes curieux, courez-y, c’est une magnifique occasion de s’initier aux mystères du monde de la mode et l’univers de créateurs qui ont marqué l’histoire du vêtement, et à travers elle, le monde d’aujourd’hui.

Exposition « Histoire idéale de la mode contemporaine » des années 90/2000 est du 25 novembre 2010 au 26 juin 2011.Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Le jeudi : nocturne jusqu’à 21h.Tarif à partir de 7,5€.

Les Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 ParisFrance
01.44.55.57.50

CREDITS PHOTOS :
Alexander McQueen, Prêt-à-porter, printemps-été 1999
Vivienne Westwoord, Prêt-à-porter, automne-hiver 1995-1996

A la fondation Mona Bismarck, Matisse grave les lignes
Noir Désir se sépare officiellement
Avela Guilloux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *