Tendances

Kobja : une autre idée de la Belle et la Bête

Kobja : une autre idée de la Belle et la Bête

10 octobre 2012 | PAR Justine Hallard

Et si la taxidermie ce n’était plus cette tête de cerf au-dessus de la cheminée de l’oncle Pierre ou cette vieille peau de renard au cou de la vieille dame du 4ème? Dans les mains de la très créative et audacieuse Monika Jarosz, les crapauds (oui, vous avez bien lu) ne se transforment pas encore en princes charmants, mais se déclinent en accessoires de mode totalement décalés ! Et c’est génial !

Empreinte dès sa plus tendre enfance de contes de fées, Monika découvre un jour combien la peau de grenouille est d’une douceur inouïe. L’idée nait alors, et après un long travail en collaboration avec un taxidermiste, la marque au crapaud est prête à prendre vie. Et ce sont sacs, bracelets, porte-monnaie et minaudières qui signeront cette première collection de Kobja.

Et enfin, pas la peine de se mettre à crier que ces pauv’ bêtes étaient mieux à coasser en plein air, bien au contraire ! Monika ne récupère que les peaux de méchants crapauds totalement nuisibles pour l’écosystème en Océanie. Et oui, c’est un geste pour la planète en prime !

En tout cas, ce qu’on adore avec Kobja, c’est que d’un coup de baguette magique, le croco’ devient super Has been… et le crapaud totalement In ! Voilà de quoi enchanter les modeuses et apprenties sorcières ! … Vanessa Paradis a, elle, déjà craqué.

 

* Points de vente disponibles à Paris sur le site de Kobja.

© Crédits photographiques : Frédéric Cavallaro

 

Les vernissages de la semaine du 9 octobre
La cavalcade des heures d’Yvan Noé sort en Dvd
Justine Hallard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *