Jeux
[test] Les Mystérieuses cités d’or : mondes secrets

[test] Les Mystérieuses cités d’or : mondes secrets

02 mai 2014 | PAR Sandra Bernard

Depuis plusieurs décennies Esteban, Zia et Tao poursuivent leur quête des cités d’or, il est enfin possible d’y participer avec l’arrivée du jeux vidéo multi-plateformes Les Mystérieuses cités d’or : mondes secrets. Créé par le studio Neko Entertainment et réalisé en synergie avec le studio Blue Spirit (studio de la saison 2 diffusée sur TF1), les Mystérieuses Cités d’Or : Mondes Secrets est un jeu mêlant résolution de puzzles et infiltration. Il retrace fidèlement l’épopée de la saison 2 de la série.

[rating=4]

2013 avait vu le retour des trois complices sur le petit écran avec une nouvelle saison reprenant directement à la fin de la première série. La première cité d’or étant perdue, les jeunes compères se rendent en Chine, sur les traces de la seconde cité d’or. C’est ainsi l’occasion de visiter des lieux célèbres tels le monastère Shaolin, la Grande Muraille de Chine, la Cité interdite, le Tibet, …

Reprenant fidèlement la trame de la série, le jeu est un puzzle game/infiltration composé d’une trentaine de niveaux répartis dans six univers, reprenant les principales étapes déjà citées. Les transitions sont d’ailleurs assurées par des extraits bien venus de la série.

Destinés à un public jeune ou à des joueurs occasionnels, le gameplay et le panel d’actions sont réduits au strict minimum. Chaque personnage possède une capacité propre : Zia se faufile dans les espaces étroits, Tao peut lire les écrits de Mu, Pichu (sur l’épaule de Tao) peut voler les clefs des gardes et Esteban actionner des dispositifs solaires. Chaque personnage peut, en outre, porter un objet servant à actionner les nombreux mécanismes. Une fois là, où les clefs sont en possession de la petite troupe, elles peuvent être utiliser par tous les personnages sans distinction.

Les deux axes majeurs sont : la résolution d’énigmes dont la difficulté va croissante et l’infiltration avec l’élaboration de stratégies pour échapper aux gardes. Le jeu étant tout public, il n’y a aucune fonctionnalité d’attaque ou de défense, si ce n’est se cacher ou fuir.

Si les actions sont réduites, la prise en main est rapide et intuitive. Il est possible de contrôler les actions des personnages soit au stylet soit au pad directionnel. Le contrôle au stylet est généralement très efficace, voire même parfois un peu trop …

Avec ses trente niveaux et ses objectifs tels : échapper aux ennemis, récupérer tous les parchemins, terminer le niveau dans le temps imparti,  la durée de vie est d’une dizaine d’heures. Et si les premiers niveaux sont d’une facilité déconcertante, le difficulté va grandissante. A noter, les sauvegardes sont automatiques à chaque fin de niveau.

Le jeu étant multisupports, les graphismes sont assez proches de ceux pour tablettes et smartphones, sans aucune possibilité de passer en 3D avec la Nintendo 3DS. Le point de vue est à la troisième personne en 3D isométrique. Les décors sont tout de même assez jolis, avec une mention spéciale pour le niveau « le ventre de Bouddha » absolument ravissant. Les niveaux peuvent s’avérer très grands comme tout petits, mais toujours très linéaires.

Entre les niveaux et les cinématiques, l’enchaînement est fluide, mais dans le sens inverse, un petit temps de chargement se fait sentir.

Le son est assez présent. La musique varie en fonction du lieu et du danger. Les bruitages sont corrects et correspondent bien à ce que l’on voit à l’écran.

Pour conclure, le jeu lLes Mystérieuses cités d’or : mondes secrets est sympathique. Il plaira aux plus jeunes est aux fans de la première heure qui retrouveront ainsi leurs héros. Les joueurs expérimentés risquent, quant à eux, de regretter le manque d’action offensive et de challenge. Enfin, les joueurs occasionnels apprécieront le déroulement des niveaux linéaires mais laissant la place à la réflexion. La durée de chaque niveau est d’environ 10 minutes (en prenant son temps), il n’y a pas non plus de game over possible.

On aime :

  • Les cinématiques
  • la prise en main facile et rapide
  • la fidélité à la nouvelle série
  • la pointe de nostalgie
  • l’aspect tout public
  • le fait de faire travailler ses petites cellules grises

On aime moins :

  •  l’aspect parfois répétitif
  • la linéarité
  • les graphismes inférieurs aux capacités de la 3DS
  • la fonction décorative de Mendoza,Pedro et Sancho
  • Le prix un petit peu élevé

Déjà disponible sur iOS, Wii U et Windows ; à peine arrivé sur les box d’Orange et de SFR, les Mystérieuses Cités d’Or Mondes Secrets sera disponible sur Nintendo 3DS le 30 mai 2014.

Informations pratiques :

Les Mystérieuses cités d’or : mondes secrets, Editeur : Neko Entertainment, Développeur : Ynnis Interactive, Type : puzzle/infiltration, Sortie France : 27 février 2014 (mise à jour le 30 mai 2014 avec les derniers niveaux inédits), Support : eShop, Classification : Pour tous publics

Visuel : illustration et screenshots officiels


Les Mystérieuses Cités d’Or : Mondes Secrets… par citesor

[Live report] Les garçons dans le vent de Patterns au Silencio
Lune et l’Ombre tome 1 de Charlotte Bousquet
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture