Tendances
Fifi Chachnil ouvre sa 3ème boutique parisienne rue de Grenelle (Paris 7e)

Fifi Chachnil ouvre sa 3ème boutique parisienne rue de Grenelle (Paris 7e)

11 mai 2012 | PAR Yaël Hirsch

La muse de Pierre et Gilles et génie du design de lingerie ultra-féminine, Fifi Chachnil, a ouvert hier sa Troisième boutique à Paris. Le nouvel écrin se situe au 34 de la rue de Grenelle, entre les hautes chaussures de Louboutin et les grosses têtes de Science-po. Avec l’adresse londonienne, la rue Jean-Jacques Rousseau et la rue Saint-Honoré, c’est la 4e boutique de Fifi. Petit compte rendu d’une ouverture joyeuse et estivale.

Des lustres aux rideaux rose dragée, tout est féminin dans cette boutique,  et l’on reconnaît la griffe de Fifi depuis le pas de la porte. A l’intérieur, sur de minutieux portants, les ensembles de dentelle qui jouent des piqûres et de la transparences sont aussi appétissants que des macarons. Et hier, vers 19h, en plus des « bulles de noctambule » prévues pour l’ouverture, le public ébahi a pu assister à un show de deux gracieuses ballerines, l’une blonde, l’autre brune, divinement rétro dans leurs descentes de lit laissant entrevoir derrière les voiles de vraies culottes et des soutiens-gorge bijoux.

Un peu plus tard dans la soirée, Fifi Chachnil a fêté cet évènement comme il se doit : chez le germanopratin Castel, où elle a proposé un joli tour de chant, accompagnée au violon et à la guitare. Chemisier translucide sur jupe à volants, lèvres carmin, entièrement atemporelle, elle renouait avec une joie communicative avec la musique en interprétant des titres un peu rétro et délicieusement sucrés que l’audience d’une soixantaine d’amis (parmi lesquels Danii ou Julie Depardieu) reprenaint en cœur. Artiste aux multiples facettes, Fifi Chachnil a en effet sorti un cd 5 titres (écoutez ma robe en soie ci-dessous). Puis place à la fête dans la moiteur de quasi-vacances qui a soudainement envahi la capitale hier. La fête a duré tard dans la nuit… Qui a dit qu’il n’y avait plus d’après à Saint-Germain des Prés?

Prochaine étape pour Fifi Chachnil, le Festival de Cannes.

Photos : Yaël Hirsch et Cybèle Panagiotou.

Monumentale déception, Daniel Buren étouffe l’espace et la lumière de la Nef du Grand Palais
Melvita fait tomber une pluie de roses sur Paris
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *