Tendances

Festival de Cannes : 10 bons plans de la rédaction pour ne pas mourir de faim

Festival de Cannes : 10 bons plans de la rédaction pour ne pas mourir de faim

13 mai 2015 | PAR La Rédaction

Beaucoup de films à voir, de gens à rencontrer, peu de sommeil et un stress constant ? Dans un contexte où l’on a tendance à plus facilement trouver de l’alcool que de la nourriture, il ne faut surtout pas refuser à son corps les calories nécessaires pour accomplir le parcours du combattant. Surtout si cela dure dix jours, ne boudez pas votre assiette à Cannes. Voici 10 bons plans d’une rédaction surentraînée.

1. Buvez de l’eau

Bien que tout liquide soit interdit au Palais du Festival (bonheur que de se voir confisquer son café de 8h15 du matin), il ne faut surtout pas oublier de boire. A cœur du Palais, foncez sur les distributeurs d’eau à la Salle Bazin (3ème étage du palais) ou la salle de presse (1er étage, réservé … à la presse).

2. Buvez aussi du café (merci Nespresso)

Si vous regardez la conférence de presse depuis les écrans du Palais, au premier étage, Nespresso vous sert gracieusement des petits cafés très serrés. Efficace, même aux heures de rush, cela permet de prendre un shoot de caféine dès 10h du matin… Sinon, plus loin sur la croisette, la fameuse plage Nespresso fait de même : café gratuit. A la faveur d’un rayon de soleil, c’est le meilleur lieu pour se poser quelques minutes et décompresser un peu. Pass pro généralement demandé.

3. Petit-Dejeunez

Les boulangeries ouvrent le matin avant la projection de 8h. Rien de plus sage que de grignoter une viennoiserie en faisant la queue pour la montée des marches de 8h10. Par exemple, le Pain Quotidien (5 Square Mérimée), sera ouvert juste à temps pour vous permettre d’emporter un peu de pain frais.

4. Déjeunez

Même vite, même mal, coupez vraiment la journée avec de la vraie nourriture. Bien empaqueté, un lunch solide passe l’œil des vigiles des salles cannoises. Et vous pouvez le sortir dans la file du film d’Un Certain Regard de 14h …

5. Les courses, vite fait, bien fait !

Une autre technique consiste à faire un court break où vous résidez à l’heure du déjeuner. Si vous n’habitez pas trop loin du festival, c’est l’occasion de vous poser avec de la nourriture facile à préparer. A acheter donc, en amont, ou rapidement en passant. Le premier bon plan est l’adorable marché aux herbes aux pieds du Suquet, la vieille ville en hauteur de la cité. Tomates, légumes et basilic on ne peut plus frais et goûteux : votre corps vous dit merci. Au passage et dans l’urgence : ne boudez pas les rôtisseries hallal de la rue Jaurès. Pour 5 euros, c’est deux à trois repas et très peu de temps d’attente que vous vous offrez.

6. Pratiquez assidûment le « Food Truck » old school

Les vendeurs ambulants sont revenus à la mode pour ceux qui vivent à un rythme normal et veulent manger frais. A Cannes cela fait 68 ans qu’ils n’ont pas bougé d’un iota. Et c’est tant mieux ! Sur la Croisette, le snack miracle s’appelle Gérard et sert du sucré comme du salé ou des boissons sur de longues heures quotidiennes jusqu’à 1 heure du matin. Il pourra vous sauver de la famine !

7. Faites-vous inviter…

Une fois n’est pas coutume, si c’est une question de survie, n’hésitez pas à vous glisser dans les cocktails où il y a souvent pas mal de chose à picorer. Pour les journalistes, le dernier vendredi, un très sympathique déjeuner est organisé par la mairie (où les membres du juré sont présents) : attention, c’est tout en haut du Sucquet et « Weather permitting ». Carton à retirer auprès du service de presse. Pour le soir, dites au-revoir à la nourriture après 22h30. Il s’agit donc de renoncer au film de 20h ou 21h pour se glisser à 1/ Une fête exotique dans un des stands du village international (bonne bière et solide nourriture du côté des USA) ou dans les hôtels (les agapes de la fête des films thaïlandais au Majestic sont un événement chaque année) 2/ A un event parallèle (sur une montre, un alcool, un lancement de livre) dans un des petits salons des grands Hôtels (Carlton ou Martinez) 3/ Essayez de trouver un carton et d’aller tôt, juste avant la fin de la projection tapis rouge du soir, à la fête du film.

8. Derniers espoirs du soir tard

Après 23h30, difficile de trouver à manger à Cannes. Il vous reste quelques gimmicks de plages (les délicieux bâtonnets fraîchement composés à la plage Magnum), l’épicerie de nuit de la place de la mairie ou deux ou trois endroits où les sandwichs semblent divins quand on meurt de faim ….

9. Quelques petits luxes importants

Faire tout un Festival de Cannes à manger du jambon lyophilisé à peine protégé de la pluie à l’arrêt du bus qui vous ramène chez vous, c’est vraiment déprimant ! Pour avoir l’impression de vivre un Cannes « Lunettes noires », ne zappez pas : 1/ Au moins une coupette de champagne à une soirée – n’importe laquelle. Il faut y aller. 2/ le cornet de glace « je suis en vacance » au milieu de la journée. Notre glacier préféré ? Barbarac, crème fraîche, très fraîche. Avec une glace yaourt 0 % et faux sucre si vous avez des soucis de robe à enfiler le soir (4, Rue Félix Faure). 3/ Posez-vous au moins une fois à une table. Par exemple tout près du palais, La Potinière (13 square Mérimée). Souvent à déjeuner vous croiserez quelques stars et en plus vous aurez l’impression de vous donner le temps de manger frais.

10. L’astuce secrète pour enchaîner les projos

Les biscuits spécial « Petit déjeuner » aux céréales. Planqués dans les poches de votre veste. Pour ne pas être déconcentré par une faim soudaine au cours de la quatrième projo de la journée. Et ne pas trop grossir au cours des dix jours. Une bonne consistance, et quelques pépites de chocolat pas trop caloriques…

Le tour est joué : vous êtes parti pour 4 films par jour…

La rédaction

Retrouvez tous les articles sur cette édition du Festival de Cannes dans notre dossier spécialement consacré.

Visuel : (c) P. Domankiewicz

Cannes 2015 : 10 choses que l’on attend de ce 68ème festival
« One Piece, l’épisode de Chopper » : à la rencontre du médecin de bord !
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *