Tendances

Fashion Week : Les défilés

26 janvier 2011 | PAR Avela Guilloux

Depuis lundi, la capitale française vit au rythme des défilés…retour sur les collections présentées par les plus grandes maisons…

Une sobriété pleine de classe chez Chanel

Karl Lagerfeld fait une pause dans la course au spectaculaire. Il a cette-fois-ci fait le choix de la sobriété. Le défilé qui avait lieu au pavillon Cambon, dans une atmosphère totalement épurée semblait avoir pour thème la subtilité. Le créateur joue sur les effets de matières, conjuguant hauts très structurés et bas flous et décontractés…une sorte de rencontre entre la haute couture et le prêt-à-porter. La délicatesse est au rendez-vous, avec de longs jupons de danseuse en soie rose poudré ou des mini jupes plissées à fleurs ou les robes aux couleurs pastels,  édulcorées , douces et lumineuses. Le savoir-faire exceptionnel de la maison se voit au détails de fabrication : superpositions de voiles, découpes de tissus, broderies délicates…Ces mannequins à la démarche gracile et délicate et à l’élégance discrète se font les égéries d’un chic minimaliste, qu’on a hâte de voir réapparaître dans nos garde-robes. Chanel saura toujours nous surprendre.

Dior : un hommage à René Gruau

L’illustrateur René Gruau a signé entre la fin des années 40 et le début des années 80 les campagnes publicitaires deDior. Ses dessins aux traits précis et spontanés, sont ceux qui ont le plus souvent illustré le courant New Look emblématique de la maisonDior. Un style qui a fait le succès de la marque et révolutionné les codes de la mode dès 1947. Pour ce défilé Haute couture, Galliano pousse à l’extrème les traits de cette silhouette à la taille marquée …Dans le plus pur style Galliano,les robes aux couleurs franches se parent  de tulle noir, les tailles sont marquées par des ceintures en croco, les superpositions de voiles et de tulles  dessinent une silhouette aux contours vaporeux, .Ces silhouettes sont ornées de coiffes, signées du chapelier anglais Stephen Jones.Un hommage à l’essence de la maison Dior, qui ne fait q’auffirmer la tendance de retour aux femmes fatales, redécouvertes grâce à Mad Men.

Un printemps fleuri chez Maison Martin Margiela

Depuis 1988, la ligne « Artisanal » de Maison Martin Margiela crée des vêtements en recyclant et détournant des tissus ou matières vintage.Il s »agit là de pièces uniques,véritables performances artistiques demandant des heures de travail (parfois plus de 100 pour une seule pièce). Pour cette saison, Maison Martin Margiela propose un explosion de fleur,s un défilé aux allures très printanières. Les matières sont découpées et assemblées de manière à former des pétales, et les bouquets éclosent : cuir irisé, plastique, tissu bandana…tout bourgeonne  ! Même le Liberty, tissu à fleurs par excellence, est retravaillé pour former un tissage de bandelettes de tissus de couleurs et matières différentes, pour un effet dégradé. Une maîtrise incroyable de la matière.

Le jeune créateur Alexandre Vauthier a également fait sensation, en proposant des robes ultra-structurées, aux épaules et a la taille savamment travaillées, dans des tons de beige et noir. Nul doute que ce nouveau chouchou du monde la mode, qui a dessiné une collection capsule pour les 3 Suisses ( printemps été 2011) et fait partie des jeunes talent soutenus par le magazine Elle, va faire parler de lui dans les années à venir !!

Indisciplines au Dansoir de la BNF
Le journal d’Hélène Berr, en musique et en débat à L’Hélicon Café
Avela Guilloux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture