Tendances

Et si le laid était le nouveau beau ?

01 juin 2009 | PAR Claire-Marie

 

Sortez les moches du placard ! Le laid devient un argument de vente.

La saga du laid commercial commence de 1978 où un surfeur australien, Brian Smith, introduit la chaussure UGG dans le monde des surfeurs. UGG ? Un diminutif honnête de « ugly » [moche] qualifiant une botte fourrée qui ne semble avoir d’autre fonction, outre le confort, que de tasser la silhouette. Mais la UGG séduit au-delà du cénacle des surfeurs, elle prolifère sur les pieds des stars, pour contaminer peu à peu la rue dans les années 2000.

stars-uggLa UGG répond alors au bon mot de Marc Jacob : « c’est tellement laid que cela en devient beau » : une transfiguration ?

Surfant sur la vague des UGG, la série « Ugly Betty » [la moche Betty] démarre en 2006 sur la chaine américaine ABC. Le pitch ? Une jeune femme pas très gâtée par la nature (mais qui a, bien sûr, une grande beauté intérieure) essaye de faire sa place dans le monde le plus obsédé par l’apparence qu’il soit : le magazine Mode.

ugly-bettyTimidité d’une production qui ne va pas au bout de son concept ou inexistence d’actrices moches ? Toujours est-il que le personnage de Betty est joué par America Ferrera, une actrice qui n’a rien de repoussant, tout au contraire.

Il faut attendre l’émission Britain’s Got Talent de 2009 pour que le laid comme argument de vente joue à plein. Susan Boyle, physique ingrat mais voix d’ange : voilà le message qu’émission après émission la production fait passer. La première audition de Susan est particulièrement révélatrice de cette stratégie : raillée par le jury l’appelant par exemple « darling » [chérie] et sifflée ironiquement par le public, elle tire finalement des larmes à l’assemblée par la beauté de sa voix. Une icône est née ?

susan-boyle-obamaCette « obamaisation » de Susan Boyle révèle qu’elle est bien devenue une icône du laid qui peut réussir, comme le vilain petit canard devenant un cygne à la fin du conte d’Andersen. Mais la référence à Obama n’a rien d’anodin. En effet, celui-ci a également joué la carte du laid, bien qu’il soit bel homme, pendant sa campagne présidentielle. Sa femme, Michelle Obama l’avait en effet taquiné publiquement et à plusieurs reprises sur « ses grandes oreilles » et son « haleine le matin » dans le but de le faire descendre de son piédestal. Qu’il démythifie Obama ou qu’il héroïse Susan Boyle, le laid est un instrument stratégique de choix !

 

Soyez tendance, soyez laid ! La chirurgie esthétique au secours de la beauté.

La première solution pour entrer de plain-pied dans la tendance, si vous êtes malheureusement doté d’un physique avantageux, c’est la chirurgie esthétique. Mais attention, bien que le lifting soit à terme très laid, le but d’une chirurgie esthétique dans l’esprit think uggly [penser laid] est de chercher sciemment l’enlaidissement. Le plus « in » ? Doubler cette chirurgie esthétique par un manifeste sur l’art charnel, en s’inspirant de l’artiste Orlan.

orlan

En effet, l’artiste a modifié son propre corps dans les années 90, lors d’opérations chirurgicales performance, dont témoignent encore ses deux protubérances frontales. En cela, elle questionne la notion de laid et de beau, de sacralisation du corps.

 

Timide du scalpel ? L’habillement permet également d’être à la pointe de la tendance du laid à peu de frais physique !

Vous pouvez tout d’abord investir dans le T-shirt moche « Tree Wolves Moon » siglé « The Moutain » dont les ventes ont augmenté de 2300% depuis que les geeks en ont fait leur étendard comme le relate Rue89.

tree-wolves-moonAssociez-le avec des UGG et votre tenue fera fureur !

 

Envie de parfaire votre culture du laid pour briller dans les diners mondains ?

Le mercredi 17 juin à 12h30, courrez donc au musée national du Moyen-âge pour assister à la conférence « Terriblement laid, du désordre dans l’image » qui proposera une relecture de l’exposition « Bain et miroir » dans le cycle thématique « Image du beau et du laid « .

Les amateurs de peintures pourront également se replonger dans la contemplation du « Bœuf écorché » de Rembrandt au Musée du Louvre, Aile Richelieu, Deuxième étage, section 31. Le repoussant devient le vecteur d’une véritable émotion artistique.

boeuf-ecorche-rembrandtLes rats de bibliothèques apprécieront quant à eux L’éloge de la laideur du penseur chinois Zhu Cunming paru en 2000 qui se focalise sur l’image du laid dans les représentations des monstres chinois. Le pavillon d’or de Mishima (1956) trouvera également ses adeptes : un jeune étudiant, Kashiwagi, atteint de pieds bots, dévoile toutes les subtilités d’une utilisation perverse de cette laideur transformée en objet érotique fétichisé.

Les esprits les plus philosophes se délecteront de ces deux pensées : « L’art doit faire son affaire de ce qui est mis à l’index en tant que laid, non plus pour l’intégrer, l’atténuer ou le réconcilier avec son existence par l’humour qui est plus repoussant que toute chose repoussante, mais pour dénoncer, dans le laid, le monde qui le crée et le reproduit à son image… » (Adorno, Théorie esthétique), «Nous qualifions de laid ce qui est sans forme, malsain, ce qui suggère la maladie, la souffrance, la destruction, ce qui est contraire à la régularité – le signe de la santé. Nous qualifions également de laid ce qui est immoral, vicieux, le criminel et toute anormalité conduisant au mal – l’âme du parricide, du traître, de l’égoïste. Mais le grand artiste s’empare de cette laideur ; immédiatement il la transfigure – d’un coup de sa baguette magique, il la transforme en beauté.» (Rodin)

 

L’apparition de cette tendance du laid coïncidant avec l’approche des vacances, assistera t-on finalement à un retournement de la tendance soulignée par Alphonse Allais : « Les familles, l’été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants, dans l’espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids »… ou cette année… les plus beaux ?

 

Claire-Marie FOULQUIER-GAZAGNES

Susan Boyle hospitalisée d’urgence
La bande annonce de New Moon, deuxième volet de Twilight, en liiiiiiiigne !!!
Claire-Marie

4 thoughts on “Et si le laid était le nouveau beau ?”

Commentaire(s)

  • SINELNIKOW

    les ABRUTIS qui disent que SUSAN BOYLE est laide non qu’a s’imaginer à son age et même si ils sont encore potablent physiquement qu’ils essaient d’avoir seulement le 100° de son talent

    juin 5, 2009 at 16 h 50 min
  • de solere

    bonjour,
    nous effectuons un reportage sur le mauvais goût « c’est laid mais ça cartonne »
    pour M6 , je cherhce à rentrer en contact d’urgence avec Claire -Marie Foulquier
    Peut-elle me joindre au 01.46.43.18.00
    ou au 06.64.83.82.75
    Ariane de Solere

    janvier 14, 2010 at 10 h 18 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *