Tendances
Essai concluant : réduire le plastique domestique avec le Tonic (et les autres goûts) de SodaStream

Essai concluant : réduire le plastique domestique avec le Tonic (et les autres goûts) de SodaStream

03 octobre 2022 | PAR Yaël Hirsch

Alors que le spécialiste israélien de la gazéification de boissons à domicile sort son propre Tonic, l’occasion était belle de faire l’essai et de réduire les déchets plastiques au foyer. Une opération concluante, aussi bien pour les papilles et que dans l’usage régulier de la machine Terra.

Un Tonic à moitié « maison » et naturellement agréable

Alors que PepsiCo a racheté Sodatream en 2018 pour 3,2 milliards de dollars, les goûts de la marque (Pepsi-Cola, 7 Up, Lipton Ice Tea…) existent en version condensée. Mais pour les saveur qui n’existeraient pas chez PepsiCo (y compris Coca-Cola), SodaStream développe ses propres sirops. C’est le cas pour le petit nouveau, un condensé de Tonic de 500 mL, qui permet de créer jusqu’à 12 bouteilles de Tonic. Bien citronné, assez sucré, il est aussi assez nature (ni arôme artificiel, ni colorants, ni aspartame) et cela se sent. Une fois l’effet gazeux recherché atteint, une fois dilué et passé au crible de la machine Terra, le Tonic proposé par SodaStream est vraiment fait pour plaire à tous et se boit aussi bien ainsi au goûter qu’avec un bon gin à l’apéritif.

Terra, une utilisation  familiale et facile

Assez compacte et même élancée dans son design, de la taille environ d’une petite bouilloire, la machine Terra permet de gazéifier l’eau en vraiment deux gestes. On remplit jusqu’au trait de liquide, on place la bouteille dans la machine, on presse, lorsque le bruit de saturation apparaît, on arrête et on sort la bouteille. Pas besoin de visser. Juste si l’on est un peu maladroit, il y a parfois quelques éclaboussures. Attention au plan de travail donc. L’idéal est évidemment de filtrer avant. Et d’utiliser deux types de bouteilles : les grands formats simples et volontiers en verre pour l’eau gazeuse (qui se dit « soda » à l’international) et les bouteilles plus petites avec un espace réservé au dessus de l’eau aux sirops pour le Tonic ou les autres goûts disponibles.

A la maison, parfois plus conscients que leurs parents des enjeux et assez sensibles à l’aspect ludique de l’expérience, les enfants et les ados actionnent volontiers la machine pour gazéifier l’eau (et en plus sur leur lancée, ils mettent les bouteilles au frigo!). Au bout d’un mois, nous avons réellement cessé de commander du Tonic, de l’eau gazeuse et du thé glacé et nous jetons réellement beaucoup moins de bouteilles de plastiques et de canettes …

Moins de plastique mais la question écologique demeure …

Reste la question des bouteilles contenant du condensé : mais en un mois elles sont bien moins nombreuses que les bouteilles en plastique et également celle de l’aluminium autour du cylindre de gaz qui permet de produire jusqu’à 60 bouteilles. Il faut alors se tenir à la discipline d’échanger en ligne ou en magasin SodaStream ce cylindre de gaz pour qu’il puisse être recyclé.

SodaStream, Tonic, 500 ml, Jusqu’à 12 bouteilles, 5,99 euros.

Visuel (c) SodaStream

« Alain Resnais, l’audacieux » par Pierre-Henri Gibert sur arte.tv
Thomas Kahn : « J’ai pris une claque en me rendant à New-York » (Interview)
Avatar photo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration