Tendances
[ESCAPE GAME] Enigme sous pression dans le Sous-Marin HintHunt

[ESCAPE GAME] Enigme sous pression dans le Sous-Marin HintHunt

13 février 2016 | PAR Olivier Handelsman

Une « Escape Room » est un lieu clos dans lequel un ou plusieurs aventuriers piégés tentent désespérément de combiner des indices pour s’enfuir. Ce type d’environnement, inspiré des films d’horreur tels que la série SAW, est exploité par de nombreux jeux vidéo, mais le pendant concret (dit Live) des Escape Games est un test de gestion du stress, de capacités de fouille et de décryptage. Ces courts jeux de rôle « grandeur nature » dans des pièces méticuleusement fournies et décorées sont en général chronométrés (pour s’échapper avant l’arrivée d’un danger fictif).

Les Escape Games ne courent pas les rues en France. Des installations éphémères sont parfois mises en place dans les rassemblements de joueurs, et initient les détectives en herbe à l’éventualité de devoir mettre toute son intelligence au service de l’ouverture d’une porte tout en résolvant une énigme complexe et déroutante. Il existe cependant quelques Escape Rooms permanentes depuis deux ans, suivant l’exemple de HintHunt, dans le Marais. Après le succès de ses précédentes pièces (« J. Murdock », un bureau de détective, et la « Zen Room » à l’ambiance japonaise) auprès de plus de 100.000 participants, les designers et maîtres du jeu de HintHunt (pas facile à prononcer en français mais très explicite) se spécialisent dans l’Escape Room renouvelable avec la nouvelle salle du Sous-Marin !

C’est l’expérience qui est renouvelable ! Un Escape Game pourvu d’un(e) maître(sse) de jeu (ou MJ) et d’un scénario permettant des situations différentes et des paramètres aléatoires est assuré d’attirer notre attention car il a à nos yeux une durée de vie supérieure à la moyenne. En effet, bien que passionnante et soigneusement conçue (le souci du détail est crucial), chaque Escape Room a en général livré tous ses secrets une fois la porte ouverte, et la même énigme n’a plus aucun intérêt la deuxième fois. Qu’à cela ne tienne, le Sous-Marin (aussi appelé US-53) comporte deux énigmes (60 minutes chacune) de difficulté différente où l’on doit jouer l’équipage piégé ! La première, que nous sommes allés tester, oppose les joueurs à plusieurs portes verrouillées et une mission de combat face à un adversaire soviétique prêt à tirer ses propres torpilles. La seconde verra le sous-marin s’enfoncer dans les abysses avec à son bord un équipage en perdition…

C’est bien oui, mais c’est trop court ! A force de se préparer psychologiquement, on en vient à regretter de ne pas avoir le temps de faire la seconde mission immédiatement ensuite. Une équipe bien rompue aux Escape Games (ce que nous n’étions pas encore en entrant) n’aura pas besoin de ces conseils : fouiller tous les recoins, examiner tous les objets, mémoriser ou écrire tous les indices. Notre charmante Game Master (MJ), qui pilotait le jeu grâce à des caméras de surveillance et un écran affichant à la fois le compte à rebours et des indices personnalisés, a tenu à exacerber notre instinct de déduction et d’observation. Notre équipe a réussi à terminer le challenge en 55 minutes et 13 secondes, après un excitant ballet d’indices, de coopérations efficaces, d’oppressantes musiques et éclairages d’ambiance. Certains objets et indications ont dû être utilisés immédiatement, d’autres n’auront été que des leurres, et certains se font oublier pour refaire surface lors de la fin du scénario.

Apparemment la croisière s’amuse, puisqu’on y a tous survécu ! J’ai tenté de jouer le capitaine, mais chaque membre de l’équipe aurait pu prétendre au titre, tant l’enchaînement des étapes était méthodique et chaque nouvelle pièce du puzzle était source d’enthousiasme. En résumé : vérifiez chaque bout de métal et n’hésitez pas à ouvrir tout ce que vous trouverez ! Ah, et surtout, faites confiance à votre équipe, dix yeux valent mieux qu’un, n’est-ce pas ?

Infomations pratiques : HintHunt – Le Sous-Marin, 68 rue des Archives, 75003 Paris, Métro Arts et Métiers (lignes 3 et 11). Durée : 1h30 dont 1h dans la pièce. Groupes de 3 à 5 personnes acceptés, 25€ par personne environ (selon l’effectif et l’heure)La difficulté de certaines énigmes et la taille requise pour la fouille de la pièce pourrait ne pas convenir aux jeunes enfants

Réservations sur hinthunt.fr.

Départ de Jean-Luc Choplin du Théâtre de Châtelet
Saint-Valentin : Cour des Loges, l’hôtel des amoureux
Olivier Handelsman
Olivier Handelsman est étudiant en master de management à Grenoble École de Management, et étudie en échange à la Simon Fraser University de Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) au second semestre 2013-2014. Licencié de Sciences Économiques à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, Olivier est intéressé par la micro-économie, l'entrepreneuriat, le management stratégique, de l'innovation, de la musique, des systèmes d'information et des nouvelles technologies. Olivier Handelsman a été scénariste de courts et longs-métrages en machinima (images de synthèse issues de jeux vidéo), et a une expérience professionnelle de pigiste dans différents médias tels que le journal Le Point (hors-série Références), PC Jeux et Millenium Source, ainsi que d'auditeur de service client, de programmeur Visual Basic et de démonstrateur produit.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture