Tendances
En route pour la Russie avec Natalia Vodianova et Etam

En route pour la Russie avec Natalia Vodianova et Etam

15 octobre 2010 | PAR Avela Guilloux

Elle est belle, elle est blonde, elle est mariée à un richissime rentier anglais, c’est l’un des mannequins les mieux payés de la planète. La belle ( mais avouons-le un tout petit peu énervante) Natalia Vodianova est encore le visage d’Etam, géant de la lingerie et du prêt à porter.

Egérie d’Etam, créatrice de 2 collections lingerie par an, la top russe Natalia Vodianova poursuit sa collaboration avec la marque française . On la verra cet automne dans les différentes campagnes de publicité.

Côté lingerie, pour cette saison Automne-Hiver 2010, toute la sensualité de Natalia s’épanouit dans des modèles à l’esprit rétro, au travers d’une collection sensuelle et pétillante.  Bienvenue aux culottes hautes, aux bodys, aux soutiens-gorge bandeaux ou triangles ! Les détails sont très présents, la dentelle délicate et le satin se font la part belle et les imprimés se parent de carreaux, joués sous toutes les formes (vichy, prince de galles, pied de poule …)

Chez Etam Prêt-à-Porter, Natalia Vodianova porte les pièces indispensables de l’automne en camel, en rouge, les deux couleurs phares de la saison : Cape, bombardier, jacquard, fourrure, carreaux… des pièces très mode, de bonne qualité et plutôt bien coupées, à prix Etam….on craque !

Mais la belle ne se contente pas de prêter son image à une campagne de publicité.Elle signe pour la deuxième fois une collection de lingerie . Articulée autour de 3 thèmes aux noms évocateurs, Tzarina, Conte de fées et Nuit blanches, cette collection permet à Natalia de mettre en avant le charme de sa Russie natale. La collection est composée de sous-vêtements assez  originaux et bariolés :  Soieries, broderies, dentelle, imprimés traditionnels.Les formes  et motifs des déshabillés (nuisette, body, top, veste et jupe),  rappellent des détails assez typiques des costumes slaves. Coup de coeur pour le body en dentelle noir, une pièce maitresse de la lingerie hivernale, qui permet de sentir belle et bien !

On peut cependant regretter que les tailles de  soutiens-gorge de cette collection originale ne dépassent que trop rarement le bonnet B. Comme très souvent hélas. Encore une fois les « grandes » tailles devront se contenter d’une lingerie tristounette et ennuyeuse, et ne pourront profiter de cette jolie collection, aux détails charmants. C’est fort dommage !

Disponible dans tous les points de ventes Etam et sur www.etam.com

A Vevey, la peinture fait renaître Charlie Chaplin.
Le Triptyque, Trois pièces rares de Puccini à l’Opéra Bastille
Avela Guilloux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *