Tendances

Défilé Dunhill printemps / été 2010 : retour à l’ADN de la marque

28 juin 2009 | PAR Claire-Marie

A l’annonce de la nomination de Kim Jones, jeune styliste amateur de streetwear, comme créateur artistique de la marque Dunhill en hiver 2008, les fidèles de la marque ont pris peur. Allait-il vouloir moderniser à tout prix la marque, au risque de se couper de sa clientèle cible, l’homme d’affaire au chic anglais ? L’engagement de Jude Law, chéri des minettes, comme icône de la marque fut alors perçu comme un premier signe de ce revirement.

 

jude-law-dunhillaw

Effet de la crise où les marques se ré-axent sur leurs bases d’acheteurs fidèles et leur talents traditionnels ou revirement de Kim Jones ? Ce défilé printemps / été 2010 a tout pour rassurer les inquiets : bien que le mot d’ordre soit l’exploration, le recentrage sur l’ADN de la marque est évident. « L’esprit d’aventure est la tradition de la maison, c’est l’ADN de Dunhill : luxe, voyage, fonctionnel et technologique » affirme Kim Jones.

 

Le cadre choisi pour le défilé est symptomatique de ce changement de cap. Le couvent des Recollets souligne ce retour à la tradition par son classicisme religieux, alors que la pleine lune en toile de fond évoque les nuits aventureuses à la belle étoile auxquelles s’adonneraient ces hommes d’affaire stylés. Cette attention à la clientèle affairiste originelle est appuyée par un amoncellement d’attaché-case argenté… en guise d’autel ? 

Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010

 

Ce voyage dans la tradition de Dunhill a été l’occasion pour le créateur artistique de se replonger dans les archives de la maison. Les imprimés Art Déco des chemises et cravates en sont par exemple issus. Le créateur se permet toutefois quelques audaces mesurées : un chapeau d’homme au rebord insolent, l’introduction du « midnight blue » dans les tenues du soir classiquement noires, un attaché-case décalé aux tons argentés, l’utilisation de matières innovantes comme la fibre carbone.

 

Les 10 silhouettes phares de la collection :

Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010Défilé Dunhill printemps / été 2010

 

L’homme Dunhill printemps / été 2010 ? Un anglais voyageur dont l’aristocratique insouciance l’incite à contourner certains codes du vestiaire masculin, comme la distinction entre tenue de jour et de nuit.

 

Entre passé et présent, aventure et tradition, Dunhill nous offre un entre-deux pondéré qui, certes, ne révolutionnera pas le vestiaire masculin, mais continuera à promouvoir une élégance racée « so British »… dont nous raffolons tous et toutes !

Claire-Marie Foulquier-Gazagnes

Les rencontres de Brangues du 26 au 28 juin
« Midnight Meat Train », boucherie underground
Claire-Marie

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *