Clubs
Les 10 soirées du week-end du 28 décembre

Les 10 soirées du week-end du 28 décembre

26 décembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Dernier week-end de l’année, un tas de soirées à ne pas manquer ! Jeudi soir au Glazart ou au Bric à Brac, vendredi soir au Rex Club ou à l’Alimentation Générale, samedi soir au Djoon ou au Social Club…il y en aura pour tous les quartiers, pour tous les genres, pour toutes les bourses, pour tous les parisiens :

Les réjouissances du dernier week-end de l’année 2012 commencent au Glazart dès ce jeudi 27 décembre. Pour les incrédules qui ne croient pas à la canicule en plein coeur de l’hiver, il y a QualityLab et Jungle Trek, de retour au Glazart pour la deuxième édition de CTL. Dans le rôle des réchauffeurs de température, Lowkey & Kardinal, producteurs de quelques pépites electro techno ces derniers temps pour Goog Rec, Tracker ou Sweet Peak…Glazart – 7-15, avenue de la Porte de la Villette, 75018 Paris – Métro Porte de la Villette.

Délaissant la techno proposée au Glazart, le Mizmiz orientera pour sa part son programme de ce jeudi 27 décembre vers des horizons sonores autres et éclectiques : Aurrrelio, déjà apparu au Panic Room, à l’Alimentation Générale, à la Flèche d’Or ou encore au Nouveau Casino, proposera un show coincé entre le hip hop, l’underground disco, l’european grooves, la deep soul, la funk ou encore la moderne soul…Le Mizmiz – 6, rue Moret, 75011 Paris – Métro Ménilmontant.

Jeudi 27 décembre, le Bric à Brac invite le groupe Inshape, que le public parisien pourra découvrir à cette occasion. C’est en 2011 qu’Olivier Boutinaud et Antoine Abela, deux étudiants originaires de la région parisienne, s’associent pour former Inshape, un groupe d’électro. Dès sa formation, le groupe propose une musique aux influences diverses. Les compositions oscillent entre une techno brute et des sonorités house, hip-hop, marquées par des ambiances sombres et pesantes, afin de créer leur propre style de musique électronique. Avec plus de 30 morceaux à son actif, Inshape cherche dorénavant à se produire régulièrement sur scène et à multiplier ses expériences. Le Bric à Brac – 108, rue d’Oberkampf, 75011 Paris – Métro Rue Saint-Maur.

Vendredi soir, direction le vingtième arrondissement et les locaux de la Bellevilloise pour un retour express et prolongé au coeur des années 80. Au programme, un cocktail explosif et nostalgique orchestré par Jeff de Schilton, qui administrera une sélection des plus grands tubes internationaux des 80’s (Eurythmics, U2, Alphaville, Depeche Mode, Madonna…), sans oublier les plus populaires morceaux français de l’époque (Daniel Balavoine, Mylène Farmer, Téléphone, Gold, Indochine…) La Bellevilloise – 21, rue Boyer, 75020 Paris – Métro Gambetta.

Vendredi 28 décembre, le dj Prosper régalera l’Alimentation Générale par le biais de ses sets généreux et variés dont il défend farouchement le secret. Entre le meilleur des 70’s, le pire des 80’s et la crème de l’électro contemporaine futuriste, ce trublion moustachu ingurgite et recrache avec bonheur et efficacité tout ce qui lui passe sous les platines. L’Alimentation Générale – 64, rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris – Métro Parmentier.

Que le clubbeur insensible à l’épaisse moustache de Prosper et à la nostalgie des 80’s se rassure : une alternative existe ce vendredi, et c’est au Rex Club qu’elle se trouve ! Marc Houle, pilier du label Items & Things, prend les platines de la place mythique du boulevard Poissonnière pour une soirée très éclectique : de la disco tech à l’expérimentale, le DJ canadien aux 1000 tracks vous fera brûler l’embonpoint de Noël! Il viendra accompagné de Nyma pour son premier Rex , signature fraîche sur Item & Things, une deep groovy mêlée de sonorités expérimentales avec en prime un guest très spécial en surprise. Rex Club – 5, boulevard Poissonnière, 75002 Paris – Métro Bonne Nouvelle.

Samedi soir au Social Club, le dernier week-end de l’année propose un line-up d’exception et de prestige, qui projettera l’électro pop de Jupiter, l’électro house de Kolombo ainsi que les sonorités houses de la légende Alan Braxe, sur les platines de la place électronique de la rue Montmartre. Social Club – 142, rue Montmartre, 75002 Paris – Métro Bourse.

Samedi soir, direction le treizième arrondissement et le Djoon pour une soirée d’exception. InFunkWeTrust, la saga Funky Soul  devenue culte pour sa programmation fine et terriblement entraînante,  proposera en effet un hommage aux grandes dames de la soul, aux divas RnB et aux reines du hip hop. Dans cet inimitable club à l’allure de loft new-yorkais situé à quelques encablures de la Cité de la Mode et du Design, célébrez royalement le meilleur de la soul, du funk et de leurs inspirations dérivées notamment l’âge d’or du hip hop des années 90 ! Le Djoon – 22, boulevard Vincent Auriol, 75013 Paris – Métro Quai de la Gare.

Drogué à l’ambiance branchée du Rex Club ? Après la soirée du vendredi, c’est celle du samedi qui vous est proposée ! Comme promis, l’ambassadeur du label Kompakt revient sur le devant de la scène avec Mantasy, son album tant attendu. Il revient huit ans après son premier opus « Touch » et livre ici un album très intime. C’est seul que Michael Mayer se produira cette nuit. Attention, le voyage risque d’être époustouflant ! Rex Club – 5, boulevard Poissonnière, 75002 Paris – Métro Bonne Nouvelle.

Pour l’anniversaire du label Methlab, l’agence Vates organise une soirée anniversaire exceptionnelle le samedi 29 décembre. Au menu, trois djs mythiques de la bass music mondiale, venus de Londres, Berlin et Budapest : Current Value, un des principaux représentants de la scène drum’n bass internationale ; Broken Note et ses univers sombres et brutaux ; mais également Balkansky, Maat et McLox. Cet événement sera l’occasion pour tous les amateurs parisiens de dubstep & drum’n’bass de goûter à un plateau DJ d’exception, jamais réuni encore sur la capitale ! Glazart – 7-15, avenue de la Porte de la Villette – 75018 Paris – Métro Porte de la Villette.

Visuels (c) : affiches des soirées

[Chronique] « Django Unchained » ou le retour du maître
La Vierge, les Coptes et moi, le documentaire de Namir Abdel Messeh sort en dvd
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *