Clubs
La 1ère Nuit de l’Accessibilité à la Bellevilloise

La 1ère Nuit de l’Accessibilité à la Bellevilloise

12 avril 2011 | PAR Lea Iribarnegaray

La nuit de l’accessibilité c’est une soirée à la fois festive et solidaire, imaginée par l’association Jaccede.com. Le 26 mai prochain, des équipes partiront à la recherche d’adresses pratiques pour les personnes à mobilité réduite et sensibiliseront les acteurs de la vie nocturne parisienne à cette épineuse question de l’accessibilité.

Trottoirs, marches, escaliers, autant d’éléments urbains, invisibles pour les valides, souvent infranchissables pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Le problème concerne des lieux de vie de tous les jours, culturels et sociaux. Les volontaires et « jaccedeurs » iront ainsi à la découverte des bars, boîtes de nuit et autres salles de concerts de l’est parisien et des Champs-Élysées. Cette marche nocturne sera l’occasion de recenser les différents lieux communs « d’épanouissement social » accessibles ou non aux personnes handicapées.

Le point de rencontre se fera à la Bellevilloise et les participants partiront en croisade pour recueillir un maximum d’informations, diffusées par la suite sur le site de l’association et son application pour Smartphone. La soirée s’achèvera à la Bellevilloise où un pot de clôture sera proposé aux équipes autour d’un concert gratuit du Sara Franch Quintette.

Composée de personnes à mobilité réduite, de citoyens engagés ou d’acteurs du milieu, l’association Jaccede.com vise à lutter contre l’isolement des personnes atteintes de handicap, dû en grande partie à l’inaccessibilité des lieux, enseignes et milieux sociaux. Depuis 2006, l’association référence sur son site Internet les lieux accessibles aux PMR. Actuellement, plus de 16000 lieux de tous secteurs et de toute la France y figurent.

Pour Julie Powell, chargée de la coordination des événements de l’association Jaccede.com, on assiste à une réelle évolution de l’accessibilité : « Depuis la mise en place de la loi handicap en février 2005, de plus en plus de lieux s’inscrivent sur notre site et de nombreux commerces ont fait des efforts d’aménagement », explique-t-elle. « Nous tenons à mettre en avant les lieux qui ont progressé en terme d’accessibilité, et non pas l’inverse » ajoute-elle, optimiste.

Si à ce jour plus de 130 personnes se sont déjà inscrites à cette nuit exceptionnelle, les organisateurs attendent entre 250 et 300 participants. Une journée nationale de l’accessibilité, organisée le 8 octobre prochain, suivra la même idée. Mais, cette fois-ci, le parcours se fera dans 20 villes en même temps !

Haim à la lumière d’un violon ou la vie sur 4 cordes
Ali au pays des merveilles, ou la vie marseillaise en couleur
Lea Iribarnegaray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture