Beauté

Rose magazine et rose box : All you need is Rose

Rose magazine et rose box : All you need is Rose

30 octobre 2015 | PAR Sandra Bernard

Bien conscientes que les femmes souffrant d’un cancer n’en demeurent pas moins des femmes coquettes, Céline Lis-Raoux, ancienne malade et journaliste, et Céline Dupré, professionnelle de la communication santé ont lancé Rose Magazine. Rose Magazine a vu le jour le 1er octobre 2011 et vient de sortir son 10e numéro.  

Rose Magazine se définit lui même comme “un magazine gratuit, haut de gamme, qui s’adresse aux femmes concernées par le cancer’’. Il est à la fois un outil de connaissance de la maladie et de ses effets secondaires, mais aussi un objet de plaisir, de partage, de convivialité entre femmes. Car une femme malade est, avant tout, une femme.” Après avoir feuilleté le magazine, on ne peut qu’acquiesser face à cette affirmation. Le fond est tantôt léger, avec des pages sur les dernières modes, tantôt plus sérieux avec des articles de fond, des témoignages et des interviews. Le magazine a également lancé une pétition pour le droit à l’oubli bancaire des anciens malades du cancer.

Dernièrement, Rose Magazine a lancé la Rose Box. Une box destinée aux femmes souffrant d’un cancer, contenant des produits de beauté haute qualité pour moins de 40€ (le prix en magasin dépasserait les 200€). Une belle initiative rendue possible par leur message d’espoir et leur sérieux.

Des partenariats avec des marques de bijoux comme Gas ou Stella&dot, ou encore de cosmétiques comme Biologique Recherches permettent, grâce à la réversion d’une partie du prix de vente, de financer le magasine et ses actions. Les consommatrices peuvent également affirmer leur soutien à la cause.

Visuel : Couvertures du magazine

Cinq soirées d’Halloween à Paris
Pop Austin 2015
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *