Beauté
Rajeunir son visage sans opération avec les dernières techniques

Rajeunir son visage sans opération avec les dernières techniques

03 décembre 2015 | PAR Pulcherry Von Ober

Avoir bonne mine, perdre un air fatigué, supprimer les cernes, repulper un visage, gommer rides et ridules, bref, gagner quelques années sans opération de chirurgie esthétique, oui, aujourd’hui, la médecine esthétique et ses nouvelles techniques d’injections l’autorisent en combinant diverses méthodes. Ainsi, hommes et femmes peuvent en bénéficier.

Rencontre avec Armelle CHICHERY, chirurgienne plasticienne à Lyon.


Pouvez-vous nous expliquer en quoi consistent ces nouvelles techniques d’injections et pourquoi associe-t-on une telle combinaison de méthodes ?

L’idée aujourd’hui est d’associer la toxine botulique, l’acide hyaluronique à d’autres techniques comme la mésothérapie combinée aux skinboosters.
En effet, la toxine botulique et l’acide hyaluronique sont des  standards en médecine esthétique. Ils permettent de restituer les volumes de la face,  de combler les rides pour l’acide hyaluronique (AH) et pour la toxine botulique, communément appelée «  Botox », de lisser les rides marquées d’expression (rides du lion notamment) et, d’avoir un effet préventif sur le vieillissement.
Cependant avoir une belle qualité de peau influe aussi sur le fait d’avoir un aspect jeune et en bonne santé.

La mésothérapie ou les peelings permettent d’améliorer l’aspect cutané. Les nouvelles techniques de mésothérapie comme le micro-needling (un roller, équipé de toutes petites aiguilles, répartit de façon homogène les vitamines de la méso sur l’ensemble des zones traitées) combinées aux skinboosters sont intéressantes.
Les skinboosters, qui sont de l’acide hyaluronique libre, permettent une action de collagenèse au niveau des ridules, et donc, de les atténuer.
Lorsque je vois un patient ou une patiente en consultation, je propose un plan de traitement, qui va combiner l’acide hyaluronique, la toxine botulique, la mésothérapie ou le peeling pour un résultat optimal.

S’adresse-t-elle aux hommes tout comme aux femmes ? Et existe-t-il un âge spécifique pour commencer ?
Oui, cela s’adresse aux femmes et aux hommes. Je le conseille à partir des premiers signes de vieillissement soit aux alentours de la trentaine. Les premiers signes de vieillissement se manifestent par le creusement des sillons naso-géniens et l’apparition des fameuses rides de la patte d’oie. Cependant, cela dépend des patients et de leur peau.
Les peelings et les séances de mésothérapie peuvent être pratiqués avant la trentaine si la peau est terne ou tâchée, comme par exemple la peau des fumeuses etc…

Injecter en une séance de l’acide hyaluronique et du « botox » n’est-ce pas dangereux ? Pourquoi ? Quels sont les effets secondaires ?
Injecter les deux produits implique évidemment une séance plus longue et parfois, cela peut paraître pénible à la patiente. Mais surtout, il faut prendre en compte que la toxine botulique ne doit surtout pas être massée (risques de diffusion et d’effets secondaires) contrairement à l’acide hyaluronique. On sépare donc le plus souvent les injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique.
Pour les effets secondaires, il a été constaté que la toxine botulique pouvait causer exceptionnellement des migraines, ainsi qu’une asymétrie de position du sourcil pouvant être corrigée par une retouche.

Est-ce douloureux ?
Non, d’autant qu’un anesthésiant local accompagne les injections d’acide hyaluronique.

Existe-t-il des contre-indications et si oui lesquelles ?
Oui, il est interdit d’injecter les  femmes enceintes. Ensuite, pour la toxine botulique, les contre- indications  sont les maladies neurologiques dégénératives et  les myopathies. La toxine botulique est un véritable médicament et possède d’autres indications que l’esthétique (traitement de torticolis spasmodique, de troubles de la miction etc )
Pour l’acide hyaluronique, les maladies auto immunes,  Lupus, Maladie de Hashimoto, par exemple , sont des contre-indications.

Au bout de combien de temps peut-on espérer un résultat, et quelle est sa durée dans le temps ?

Pour l’acide hyaluronique, le résultat est immédiat et sa durée se situe entre un et 2 ans en fonction de l’acide hyaluronique injecté.
Pour la toxine botulique, la durée est de 6 mois. La première injection a une durée plus courte ( environ 4 à 5 mois).
Pour la mésothérapie et les skin boosters, nous pratiquons un protocole de 2 à 3 séances à 3 semaines d’intervalle. Ce protocole se réalise au maximum 2 fois par an.

Un protocole en amont ainsi qu’en aval est-il à respecter ? Si oui lequel ?
Il n’y a pas de consigne particulière, parfois nous recommandons des granules d’arnica.

Combien coûte ce type de traitement par injections ? Et est-ce remboursé par la sécurité sociale ?
Bien sûr, non, ce n’est pas remboursé par la sécurité sociale.
Pour une séance de toxine botulique, il faut compter aux alentours de 350 euros HT en moyenne. Pour l’acide hyaluronique (AH), tout dépend du type d’AH injecté et du nombre de seringues, les prix démarrent en général à partir de 300 euros HT.
Une séance de mésothérapie par microneedling est de 150 euros HT, une séance de mésothérapie combinée à l’injection de skinboosters est de 250 euros HT.
Lors de la consultation préalable, un devis précis et détaillé est remis par le praticien. Une TVA de 20 % s’applique sur les actes.

Pouvez-vous nous rappeler en France, quelles sont les personnes qui ont le droit d’injecter de la toxine botulique ?
Les chirurgiens esthétiques, les chirurgiens de la face et du cou,  les chirurgiens maxillo-faciaux, .les dermatologues, les ophtalmologues.

A savoir

Le chirurgien doit impérativement vous remettre un carnet à l’intérieur duquel il a indiqué les références du produit injecté, sa quantité, son numéro de lot.
Par ailleurs,  les injections traitent peu l’ovale du visage et le cou, qui reste une zone chirurgicale.

Pour informations complémentaires :

Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens :  http://www.chirurgiens-esthetiques-plasticiens.com
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (SoFCPRE), http://www.plasticiens.fr/

[Live-Report] #PickYourArt : Les internautes ont élu les quatre artistes KazoArt à découvrir à la Galerie d’Art 2.0
Le Bistrot Alexandre III, une péniche gastronomique flambant neuve, presque sous le pont
Pulcherry Von Ober
Un regard posé sur l'esthétique car la beauté donne le ton de l'harmonie. Des papilles constamment en éveil ! http://www.sensetpeau.com/blog/ https://www.instagram.com/leschicsgourmandises/ @leschicsgourmandises

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *