Beauté
150 ans de maquillage Bourjois et bientôt une boutique

150 ans de maquillage Bourjois et bientôt une boutique

27 février 2013 | PAR Sandra Bernard

On n’ a pas tous les jours un siècle et demi, aussi pour maquer le coup, Bourjois qui a déjà sorti une collection de minis vernis en édition limitée dont les noms correspondent à des années, la marque annonce l’ouverture d’une boutique dans la capitale.

Pour ouvrir son premier magasin, la marque so parisienne a choisi le quartier Saint-Lazare à deux pas des grandes enseignes que sont les Galeries Lafayette et le Printemps, temples des modeuses et autres shooping adicts. Selon le Parisien, l’intérieur de la boutique sera teinté de blanc et de rose poudré et éclairé par des réverbères typiquement parisiens. Les immeubles haussmanniens feront également partie du décor, abritant les collections Minis Vernis de la marque et une table centrale rappellera celles des bistrots. D’une superficie de 41 mètres carrés, ce nouvel espace dédié à la beauté accueillera quelque 470 références couleur en matière de maquillage, mais aussi des kits et la ligne démaquillante de Bourjois.

Pour chouchouter davantage ses clientes, la marque proposera une « Jolie Room », où seront installés à la manière des bars à beauté des postes de manucure, de maquillage et de beauté du regard. L’occasion de s’offrir une mise en beauté des mains (nail art, manucure complète et pose de vernis), une application ou des leçons de maquillage, ou encore une épilation ou une coloration des sourcils.

Cette boutique Bourjois ouvrira le 1er mars au rez-de-chaussée de la galerie du Passage du Havre (12, rue du Havre – Paris 9e).

Visuels : publicités Bourjois

Un havre d’art « pour tous » à seulement 2h de Paris…
Avant-travaux n°1 : Il y a loin et cependant – le dessin contemporain !
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture