Tendances

10 activités culturelles pour fêter la journée internationale des droits de la femme

07 mars 2013 | PAR Yaël Hirsch

En cette journée internationale des droits de la femme Toute la Culture vous a concocté un petit programme idoine pour réfléchir avant d’agir dans le sens d’un féminisme à éclairage planétaire.De quoi vous donner envie de prendre votre vendredi 8 mars et de le dédier aux femmes et à la culture.

A 8h, je réserve mon billet de Thalys pour 8e euros. Afin de rééquilibrer un trafic majoritairement constitué d’hommes (bon 51 % ce n’est pas aussi tragique que sur les bancs de l’Assemblée nationale), le Thalys a placé la journée sous le signe du 8 pour gâter les femmes : 8000 allers simples sont à saisir à partir de 8h du matin à 8 €, exclusivement pour « elles ».

A 9 h, je réserve mes places pour le Festival les Femmes s’en mêlent. Parce que les 15 dernières éditions nous ont fait découvrir des artistes géniales. Et parce que la programmation de cette année met l’eau à la bouche.

A 10h, je file découvrir les collages et les performances musclés de la féministe anglaise Linda Mulvey, alias Linder, au Musée d’Art  Moderne de Paris. Parce que « Anatomy is not destiny » (en néon s’il vous plait).

A midi, pause déjeuner!

A 14h, c’est le moment de se faire une toile. Et pourquoi pas Wadjda, de Haifaa Al(Mansour , premier film réalisé par une femme en Arabie Saoudite et petit bijou qui met en scène une gamine ultra-libre ?

17h, je vais bouger un peu, en assistant à la 7ème édition de la Rencontre internationale de street dance féminine avec battle Hip hop, House, Break, Lock et Pop-Show de danse au Bataclan « Just 4 ladies« .

A 19h, je me dirige vers la mairie du 9, pour assister à la projection du film de Reza, « Femmes, entre luttes et grâce »

Et je finis à 22h, par un petit verre en musique avec le concert des Chair Faible pour le « Woman’s day » à l’Alimentation Générale.

Infos pratiques

1ère édition du Festival « Guitares au Beffroi »
Zone de non-droit de Alex Berg: récit violent d’un dommage collatéral
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *