Spectacles
Zingaro pose ses valises pour un mois à Calais, une ville à découvrir !

Zingaro pose ses valises pour un mois à Calais, une ville à découvrir !

13 août 2014 | PAR Maïlys Celeux-Lanval

Qui est déjà allé à Londres est forcément passé par Calais – la dernière ville française avant le passage de l’Eurostar sous la Manche. Oui mais voilà : Calais est une ville qui mérite un peu plus qu’un « passé par ». Beaucoup l’ignorent, mais cette ville regorge de surprises. Zingaro y donne d’ailleurs une tournée de spectacles d’août à septembre, l’occasion rêvée de faire le déplacement !

Culture à Calais

La star de l’été à Calais sera donc Zingaro : le célèbre théâtre équestre, habituellement installé au Fort d’Aubervilliers, part en vacances au bord de la mer et pose ses valises à Calais pour un mois de spectacles, du 12 août au 6 septembre 2014. Mêlant théâtre équestre, danse, musiques du monde et poésie dans un spectacle hybride d’une rare intensité, Zingaro séduit le public depuis des dizaines d’années.

Il s’installera sous un chapiteau du Bassin Carnot, en collaboration avec la scène nationale de Calais, le Channel. Le Channel est d’ailleurs un endroit à aller voir absolument : très dynamique, cet ancien abattoir reconverti en lieu culturel possède plusieurs atouts remarquables. On y trouve une librairie, un café très charmant, de nombreuses salles de spectacles et un cirque. Dans une architecture Art Déco enchanteresse, le Channel est habité d’une atmosphère rêveuse et un peu mélancolique : on s’y sent bien, comme dans une vieille maison confortable. On voit des jeunes femmes y papoter, des ados faisant leurs devoirs, des artistes… C’est un véritable lieu de vie. Des bureaux peuvent même être prêtés, et les comédiens peuvent dormir dans des chambres mises à disposition.

Côté scène, la programmation du Channel est très variée, chanson, théâtre, spectacles pour enfants… Pour le prix unique très raisonnable de 6 euros le spectacle. (À ce sujet, Calais est une ville très accueillante par sa culture de la gratuité et des petits prix : on peut y prendre une navette gratuitement, manger gastronomique pour presque rien… Un vrai paradis loin de toute forme de snobisme ou bourgeoisie inutiles.)

La Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode est bien évidemment l’atout majeur de Calais : située dans une ancienne manufacture et agrémentée d’une splendide structure moderne pensée par les architectes Moatti – Rivière, la Cité présente une exposition permanente délicate, où des modèles de dentelle sont exposés dans une lumière tamisée, aux côtés de magnifiques robes et sous-vêtements. On peut également voir des machines, appréhender des techniques de broderies… On va à la rencontre de la dentelle, tout comme on va à la rencontre de la mode à travers des expositions temporaires audacieuses consacrées à de célèbres maisons de couture, comme On aura tout vu (actuellement et jusqu’au 31 décembre 2014) ou encore Iris Van Herpen il y a quelques mois. Une très belle visite !

Où manger à Calais ?

Calais sait accueillir, et possède de nombreux restaurants tout à fait réjouissants. Notre coup de cœur – on y pense encore avec émotion – se trouve au 20 rue Royale : il s’agit de l’Histoire Ancienne. Le chef Patrick Comte y livre une cuisine de qualité, franche mais raffinée, où chaque ingrédient sonne juste et où rien n’est maniéré… Le tout dans un décor chaleureux et gai, avec de belles images aux murs. Les Anglais viennent à Calais rien que pour lui, c’est certain !

Autre restaurant, si vous faites partie de ceux qui ne vont pas dans une ville portuaire sans tester un restaurant de bord de mer : le Côte d’Argent, sur la digue Gaston Berthe. Le ? Oui, car le Côte d’Argent était un bateau ! Une fois vos soucis orthographiques apaisés, prenez place dans ce grand restaurant calme, où la mer s’adoucit pour se faire bon petit plat. Les poissons y sont délicieux et la table soignée. Une belle adresse !

On trouve également à Calais de nombreuses friteries, où les cornets fumants réchauffent l’atmosphère et se dégustent accompagnés de vinaigre (oui, ça peut surprendre, mais il paraît que c’est très bon !)

Balade en pays calaisien

Après avoir bien mangé, une balade digestive s’impose. Le quartier maritime est le lieu touristique incontournable de Calais : on y trouve d’anciennes maisons charmantes, de petites échoppes de poissonniers toutes pimpantes (à dire vrai, à visiter plutôt le matin si vous voulez goûter du poisson frais !), des cafés typiques, et les chansons de Jacques Brel résonnent à nos oreilles…

La ville possède un très charmant hôtel de ville (devant lequel on trouve les Bourgeois de Calais de Rodin, magnifiquement mis en valeur) qui comporte un beffroi. Savez-vous que les beffrois sont un symbole de la République, en concurrençant en hauteur les clochers des églises ? En tout cas, celui de Calais a été récemment rénové et l’on peut y monter pour avoir une vue sur toute la ville. Si le paysage vaut le détour, vous aurez également la surprise de voir les migrants groupés sur les bords de la rivière… Attendant de pouvoir passer en Angleterre, ces jeunes gens venus de loin sont bloqués dans la transition qu’est devenue, bien malgré elle, la ville de Calais.

Dans la ville, aucune insécurité. Une vague impression de tristesse peut-être… Quelques magasins fermés. Mais la Ville est si dynamique que l’on a envie d’oublier cette impression. On compte de nombreuses associations qui agissent pour une évolution de la situation des migrants, sans compter les services gratuits offerts aux Calaisiens, les initiatives en faveur de la culture ou des jeunes adolescents. À ce sujet, le Zap’Ados offre un très bel espace aux amateurs de skateboard, trottinette, BMX et roller. Lorsque nous y sommes allés, les roulettes allaient bon train dans une ambiance de camaraderie et de sport… Un chouette endroit pour les ados du coin ! Pour les plus petits, emmenez-les au Meccano Lab, dédié au jeu de construction Meccano. Aidé par de jeunes accompagnatrices compétentes, les petits (comme les grands !) pourront construire d’incroyables voitures, hélicoptères et autres chatons de métal… À chacun d’inventer sa sculpture métallique !

Enfin, après avoir découvert la ville, un petit quart d’heure de voiture vous mènera au Cap Blanc Nez, un très joli coin naturel en bord de mer. Le vent y est sérieux et vos cheveux volent en tous sens, mais la mer est infinie, les terres vertes et vallonnées : on y imagine très bien la balade dominicale en famille, tout le monde bien abrité dans son imperméable, avant de rentrer bien au chaud à la maison…

En définitive, Calais est une ville très agréable où l’on peut parfaitement passer un week-end. Il sera riche en culture, en spectacles, en gastronomie peu onéreuse, en balades… Les enfants s’y amuseront et les parents feront de belles découvertes. Par ailleurs, Calais est une ville qui est sur le point de changer. Appelée à devenir un port des plus importants, les infrastructures se développent et la ville tout entière va être transformée dans les années à venir. La plage par exemple sera plus agréable, plus grande, mieux accommodée. Une affaire à suivre donc !

Informations pratiques :

–       Calacas par Zingaro, du 12 août au 6 septembre, tous les jours à 20h, le dimanche à 17h / 37,5 € la place (32,50 € à partir de 10 personnes) / Réservez en ligne.

–       Le Channel

–       La Cité internationale de la Dentelle et de la Mode

–       Visite du Beffroi

Visuels : (c) Maïlys Celeux-Lanval

L’agenda cinéma de la semaine
« Kyoto, Re-creation of Reminiscence » : L’arts and Crafts japonais serait-il né dans la laque ?
Maïlys Celeux-Lanval

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture