Spectacles

Une ballade musicale dans le Paris social

30 avril 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Etonnant couple formé par le spectacle « Ballade parisienne » avec le théâtre du Ranelagh. D’un côté un tour de chant dans la grande veine de Boris Vian et de l’autre un théâtre à l’ancienne, sièges en velours, plafond à caissons, au cœur du XVIe…Finalement à l’image de ce que le spectacle propose : un tour de Paris en une heure pile. Pari réussi.

Théâtre du Ranelagh

Dans un second degré tendance kitsch le décor est posé. Devant nous,  voilà…PARIS! C’est à dire un lampadaire en fer forgé et un banc vert foncé. Sur le banc est posé un guitariste (Yan Pradeau en alternance avec Florent Barnaud), chapeau rigolo et boucles d’oreilles qui lui donnent une allure punk. Deux jeunes dames ( Delphine Haber et Isabelle Siou) arrivent très vite, là  encore, elles s’amusent de la caricature  en petite robe noir et veste queue de pie rouge.

Le tour de Paris en chanson peut commencer. La vraie réussite de ce spectacle outre la qualité du musicien et des deux chanteuses réside dans le choix des textes. Il aurait été totalement vu, revu et censuré de nous balancer des chansons mille fois entendues. Là,  un savant mélange de « tubes » et de choses plus confidentielles apporte une proposition pertinente.

La visite guidée est organisée par Maupassant, Appolinaire, Aragon, Prevert, Queneau, Jacques Réda, Jacques Roubaud, Franck Venaille et Ludovic Janvier. La troupe nous décrit avec le sourire un Paris glauque où le « RER, rien qu’le nom c’est l’enfer »  où les bancs ont disparu car les clochards y dormaient gratuitement, et où le poinçonneur des Lilas rêve de Miami, pour ce dernier , et pour le grand bonheur de tous, les chanteuses se font comédiennes en choisissant de transformer la chanson en poème. A plusieurs reprises , elles s’interdisent des reprises impossibles de chansons qui sont autant de  monuments que tous ceux visités durant le spectacle.

Un joli spectacle à prendre avec humour et poésie.

Depuis le 17 avril, Ballade Parisienne, mise en scène par Benoît Bellal, Tarifs- 28 € 1ère catégorie– 22 € 2ème catégorie– 22 € Tarif Réduit Seniors, chômeurs, revendeurs– 22 € Tarif Groupes de plus de 10 personnes– 10 € Tarif Jeune de moins de 26 ans, Représentations du mercredi au samedi 19h – Samedi 16h30 – Dimanche 15h –Relâche le 21 mai-Théâtre le Ranelagh5 rue des vignes – 75016 Paris – 01 42 88 64 44

 
 
 
 

 

 

 

Jean-Claude Van Damme star d’une émission de téléréalité
Tangled up in Ben
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *