Spectacles

Thomas Ostermeier et Jeanne Moreau rejoignent la programmation du Festival d’Avignon

Thomas Ostermeier et Jeanne Moreau rejoignent la programmation du Festival d’Avignon

09 mai 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Bientôt l’entière programmation du Festival d’Avignon 2014, première édition sous la houlette d’Olivier Py sera dévoilée entièrement. Nous vous parlions en mars de l’avant programme, aujourd’hui deux précieux noms viennent s’ajouter.

affiche avignon 2014Cette annonce concerne la fin du festival puisque du 23 au 27 juillet, Thomas Ostermeier proposera Die Ehe der Maria Braun (Le Mariage de Maria Braun) d’après Rainer Werner Fassbinder. Il continue, après Mort à Venise, ses explorations croisées, et cela est de bon augure.
Si Olivier Py a balayé d’un revers de manche la présence de la performance et du cirque au Festival, il porte une attention particulière à la musique. Les Têtes Raides seront sur scène, cela on le savait déjà, mais nous verrons en guest, une habituée de la Cour d’honneur, puisque Jeanne Moreau partagera la scène. Le groupe et la comédienne se connaissent bien, ils avaient collaboré en 2011 sur l’album L’An demain.

Visuel © ABN

La Ménagerie de Verre fête 30 ans d’avant-garde
Walls and Rights II : Le corps dérangé/dérangeant de la femme
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Thomas Ostermeier et Jeanne Moreau rejoignent la programmation du Festival d’Avignon”

Commentaire(s)

  • PAUL RONDIN

    Olivier Py n’a rien balayé du tout. Le cirque n’a jamais été, c’est le moins qu’on puisse dire, un marqueur de l’identité du Festival d’Avignon, et son nouveau directeur met sous le générique d' »Indisicipline » toutes les expériences artistiques qui relèvent de l’inclassable, sans aucun rejet, notamment de la performance (terme du reste trop restrictif).
    Et non, le Festival ne se termine pas depuis 10 ans avec de la musique…
    Désolé de ces correctifs, l’essentiel étant qu’il est assez joyeux que la 68ème édition essentiellement composée d’artistes inconnus par ailleurs, ouvre avec le Prince de Hombourg dans lequel jouait aux côtés de Gérard Philippe, Jeanne Moreau, qui viendra clore avec Têtes Raides… L’histoire est assez belle je trouve.
    Paul

    mai 9, 2014 at 16 h 08 min
    • Amelie Blaustein Niddam

      Cher Paul, merci pour ce commentaire, qui me touche beaucoup.

      Ce que cette phrase, que j’assume, pointe, et cela malgré un amour sans faille pour Olivier Py, son travail et ses combats, c’est, un festival qui semble se resserrer autour du texte. Qui semble seulement. Pour le cirque. C’est au Festival d’Avignon que j’ai découvert au moins trois artistes qui sont Mélissa Von Vepy, Zimmermann & De Perrot , ou Yohann Le Guillerm, c’est à eux que je pensais en écrivant.

      Pour la musique, toutes mes excuses. Je le retire.
      Pour la performance, j’espère être contredite.

      Amitiés.

      mai 10, 2014 at 10 h 20 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *