Théâtre
Un cadeau particulier, au Funambule Montmartre : un festival de coups de théâtre !

Un cadeau particulier, au Funambule Montmartre : un festival de coups de théâtre !

06 octobre 2020 | PAR Geraldine Elbaz


Didier Caron nous présente jusqu’au 3 janvier au Funambule Montmartre sa nouvelle comédie, co-mise en scène avec Karina Marimon. Une pièce festive, rythmée et pleine de surprises !

Eric (Didier Caron) fête ses 50 ans avec sa femme Sabine (Bénédicte Bailby) et son meilleur ami Gilles (Christophe Corsan). Sabine a préparé un coq au vin pour l’occasion et les cadeaux seront offerts à l’apéritif, entre deux coupes de champagne. La pièce démarre dans une ambiance enjouée et décontractée, jusqu’au moment où… Eric va recevoir un cadeau pour le moins « particulier » de la part de Gilles.

L’effet de surprise est garanti et l’intrigue est posée : pourquoi offrir un tel cadeau, quel message porte-t-il, comment réagir ? Le débat qui s’ensuit s’avère houleux, les avis divergent et le spectateur s’interroge. Une réaction en chaîne s’amorce et les personnages se dévoilent progressivement, parfois malgré eux.

Didier Caron est un champion dans l’art du rebondissement et il nous le prouve une fois de plus. Après Fausse note, il s’attaque ici à un registre plus léger mais emploie un procédé commun : le cadeau qui fait basculer l’action, donne une nouvelle tonalité à la pièce et bouscule les événements.

La mise en scène est élégante, parfaitement rythmée et embarque le public.

Le décor est assez simple et épuré. Cependant on s’étonne tout de même de retrouver deux tabourets à côté d’un seul fauteuil pour recréer la convivialité d’un salon accueillant et confortable pour les trois personnages qui fêtent un anniversaire…

Le jeu des comédiens est convaincant, chacun dans un style propre : l’hôte dans l’indignation, la stupeur et la colère, sa femme dans une proposition tout en retenue avec une certaine grâce et le meilleur ami dans son approche un peu gauche et maladroite, parfois timide. Le choix du cadeau n’en ressort que plus audacieux d’ailleurs, de par l’attitude pusillanime du personnage de Gilles.

La réussite de la pièce tient surtout à l’écriture, fine, ciselée, percutante et aux multiples rebondissements.

Didier Caron, ancien directeur de théâtre, auteur, metteur en scène et comédien signe ici sa 11ème pièce, une comédie drôle et réjouissante qui interroge sur un sujet sensible qu’on ne dévoilera pas.

Une belle surprise.

Visuels : affiche du spectacle et (c) Franck Harscouet

Un cadeau particulier
De Didier Caron
Avec Bénédicte Bailby, Didier Caron, Christophe Corsan
Au Théâtre Le Funambule Montmartre
Durée : 1h25

Alexandre Bloch, directeur de l’Orchestre National de Lille nous parle de cette saison 2020-21
Milo Rau, « Familie » : les cordes s’étirent, jeu se joue
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *