Théâtre
Table Rase à la Manufacture des Abbesses

Table Rase à la Manufacture des Abbesses

19 novembre 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

À la Manufacture des Abbesses, Table Rase est une pièce enlevée et émouvante qui n’oublie pas de nous faire rire, beaucoup. Un très bon moment de théâtre.

Comment faire face à l’inéluctable

Adaptée du québécois par Charlotte Monnier, la pièce a déjà rencontré un immense succès au Canada. Six jeunes femmes, trentenaires, amies d’enfance se retrouvent pour une soirée dans un lieu choisi. L’une d’entre elles, atteinte d’une maladie incurable, sera le vecteur d’un serment qu’elles ont souhaité échanger ; elles s’engagent à se réinventer, à faire table rase de leur quotidien, de leurs routines. Chacune explorera lors de cette soirée tant pathétique que drolatique les modalités d’un nouveau départ. À l’innocence d’une soirée entre copines répondent très vite des réflexions quasi métaphysiques sur l’amour, sur la maternité, sur le couple, sur l’amitié, sur la vie. Nous sommes invités à un cryptobanquet platonicien féminin et ancré dans l’époque. C’est drôle et instructif. 

Un conte moderne

Écrit à plusieurs mains, le texte semble réaliste tout en construisant une pièce contemporaine et fictionnelle, un conte moral. Nous voulions interroger notre identité féminine et québécoise, en créant un objet qui pousserait le spectateur à réfléchir à notre condition, mais aussi à la sienne avouent les autrices.  

La troupe emporte le public dans un tourbillon de paroles, de bon mot et de joyeuses névroses.  Charlotte Monnier nous arrache le cœur. Elisa benizio, repérée dans Archipel de Marie N’Diaye par Georges Lavaudant aux Bouffes du nord est hilarante. Odile Blanchet réussi un rôle contenu après le burlesque La Ligne Rose pièce qu’elle a coécrite et qu’elle a jouée au Lucernaire. Chloé Boccara réussit son personnage tout en équivoque. Laura Mello et Isis Montanier finissent de construire, avec talent, l’édifice d’une équipe homogène et à la fois bigarrée. Le spectateur regrettera de quitter trop vite ces personnages auxquels il va s’attacher. 

Se rêver plus grande

Table rase est un huis clos, voyeur, sombre, désinhibé, festif et généreux. La pièce nous invite à mesurer la puissance de l’amitié. À saisir comment il ne nous faudra jamais renoncer à la joie lors de notre lutte ininterrompue contre la mélancolie parce que le monde oublie chacun et que la société broie le singulier. A ne jamais renoncer à se rêver plus grand. 

Sylvy Ferrus (repérée avec Orphans) est une orfèvre. Le motif du repas est un poncif du théâtre. La metteuse en scène échappe à la facilité, son repas semble commencer sans jamais vraiment. Elle restitue le spectre des sentiments et des émotions par un rythme précis et des déplacements qu’on imagine calculés scientifiquement. La danse des 6 comédiennes investit le plateau de la manufacture avec aisance. Sylvy Ferrus,  passionnée par ce qui circule entre les êtres explique : Je souhaite que le public voie défiler sous ses yeux la puissance de l’amitié, qui pousse à être drôle quand on préférerait s’isoler pour pleurer, à être vulgaire alors qu’on est pudique et à tenir debout quand on est à bout de forces.

On aura compris. Et on aura beaucoup ri. 

 
 
Table Rase, du 6 novembre 2022 au 4 janvier 2023, les lundis, mardis et mercredis à 21h et les dimanches à 20h (relâches exceptionnelles le 9 novembre, le 15 novembre et le 25 décembre), Théâtre Manufacture des Abbesses, Autrices Catherine Chabot, Vicky Bertrand, Marie-Anick Blais, Rose-Anne Déry, Sarah Laurendeau, Brigitte Poupart et Marie-Noëlle Voisin, Mise en scène Sylvy Ferrus, Adaptation du québécois Charlotte Monnier, Avec Élisa Benizio, Odile Blanchet, Chloé Boccara, Laura Mello, Charlotte Monnier, Isis Montanier. 
 
Visuel  : Affiche

Infos pratiques

Les Voix du Gaou
Grand Palais
Avatar photo
Camille Hispard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration