Théâtre
« Sous les jupes », une comédie féminine et pétillante au Théâtre Mélo d’Amélie

« Sous les jupes », une comédie féminine et pétillante au Théâtre Mélo d’Amélie

01 mai 2015 | PAR Prescillia Rodax

Après le succès de Barcelone Amsterdam, Philippe Elno et Marlène Noël signent ensemble une nouvelle comédie féminine, qui s’immisce dans l’intimité de trois générations de femmes. Un trio lumineux et attachant qui vient rehausser le scénario de cette comédie, trivial mais convainquant.

[rating=4]

Dans leur bureau au mobilier rose bonbon, Christiane et Valérie coordonnent les routières de « Transport Partout » d’une main de fer : gestion des commandes à l’international, standard téléphonique, déjeuners avec le patron… Une routine bien installée mais qui va vite être chamboulée par l’arrivée de Margaux, une jeune stagiaire « venue rafraîchir l’entreprise », et par l’installation de ce miroir géant, qui vient occuper la place du fameux quatrième mur.

Sans prétentions féministes, Sous les jupes s’empare des problématiques contemporaines qui planent sur les femmes, aussi bien en entreprise que dans leur vie personnelle. À tout juste 40 ans, Valérie (Ludivine de Chastenet) est l’archétype même de la working girl, rigide et indépendante mais qui révèle un délicieux humour caustique. Quant à Christiane (Muriel Lemaire), sexagénaire en fin de carrière, elle porte sur ses épaules toutes les responsabilités de l’entreprise et forme avec Margaux (Laetitia Vercken) un touchant duo intergénérationnel.

Si l’on peut reprocher à Philippe Elno un scénario un peu simpliste, où les rebondissements sont souvent largement attendus, la fraîcheur et le talent des comédiennes nous le font vite oublier. Dans cette histoire familière, les jeux de mots et les situations cocasses devant le miroir s’enchaînent et transforment ce prétendu objet de décoration en un véritable exercice de style. Dès lors, conversations, changements et ajustements de tenues se font devant ce miroir imaginaire, dans de subtils mouvements de réflexion qui révèlent un jeu d’acteur irréprochable.

Une pièce à l’humour bien dosé, qui ne tombe pas dans la profusion des clichés sexistes mais qui les distille avec parcimonie, dans une mise en scène lumineuse et pétillante.

Sous les jupes, écrite par Philippe Elno et mise en scène par Marlène Noël. Au théâtre Mélo d’Amélie jusqu’au 6 juin 2015.

Visuels : © Marianne Da Silva

Infos pratiques

Krakatoa
Service culturel de gentilly
le_melo_damelie

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *