Théâtre
Qu’est-ce que le temps ? s’interrogent Stanislas Roquette et Denis Guénoun à Chaillot

Qu’est-ce que le temps ? s’interrogent Stanislas Roquette et Denis Guénoun à Chaillot

07 janvier 2014 | PAR Christophe Candoni

Mis en scène par Denis Guénoun, agrégé et docteur en philosophie, professeur émérite, homme de théâtre et essayiste, avec qui il monte régulièrement de petites formes très intéressantes, le comédien Stanislas Roquette interroge la capacité de l’homme à mesurer le temps dans une adaptation scénique minimale et rigoureuse du livre XI des Confessions de Saint Augustin.

Réalisé avec une complicité et une humilité évidentes, « Qu’est-ce que le temps » prouve qu’un texte philosophique aussi dense et complexe et apparemment antithéâtral peut devenir une formidable matière à jouer. Dans la simplicité absolue d’un espace nu qui réunit une poignée de spectateurs en toute intimité dans le petit studio souterrain de Chaillot, le jeune acteur, à peine trentenaire et hyperdoué, seul en scène pendant une heure, se montre capable d’investir et restituer cette parole, de porter cette pensée de tout son corps, avec entièreté, dans un jeu fiévreux, exalté, d’une énergie puissante et très physique.

Ce chapitre des Confessions tout comme l’interprétation sans faille de Stanislas Roquette comportent quelque chose qui tient du vertige. Avec une maturité sidérante qui tranche avec son allure étudiante, l’acteur se fait la spécialité de donner poids et profondeur à tout ce qu’il touche, y compris des textes relativement ardus et obscurs, parfois presque imbitables comme c’était le cas au festival d’Avignon avec L’inquiétude de Valère Novarina présenté avec Céline Schaeffer (VOIR ICI).

Le public plonge avec lui dans la quête insatiable et effrénée d’Augustin qui se fait « ignorant savant » selon l’expression platonicienne, c’est-à-dire celui qui sait qu’il ne sait justement rien, qui tente de se poser les bonnes questions plutôt que d’apporter de vaines réponses. Celle-ci impose la solitude mais conduit de l’adoration soumise à Dieu à la rencontre avec soi-même pour aboutir à la compréhension que la perception du temps est subjective et intérieure. Une belle réflexion méditative écrite vers les années 400 qui, elle, demeure éternelle.

à 20h30, les samedis à 19h, les dimanches à 15h30. Rencontre avec l’équipe du spectacle à l’issue de chaque représentation. Durée : 1 heure.

Crédit photo Cyril Bonnefoy

Infos pratiques

Théatre Gérard Philipe
Comédie saint michel
theatre_national_de_chaillot

One thought on “Qu’est-ce que le temps ? s’interrogent Stanislas Roquette et Denis Guénoun à Chaillot”

Commentaire(s)

  • J’aimerai voir votre pièce de théatre sur le temps.
    Merci de me dire à quel endroit vous la jouez ?
    Je travaille à la paroisse de la Trinité et je me demandais s’il serait possible de la jouer au 3ème trimestre de 2014 et quelles seraient vos conditions ? Bien cordialement Madeleine de Lannoy

    avril 8, 2014 at 15 h 44 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture