Théâtre
Pierre Pradinas conserve le théâtre de l’Union, CDN de Limoges

Pierre Pradinas conserve le théâtre de l’Union, CDN de Limoges

01 août 2011 | PAR Christophe Candoni

Directeur du Théâtre de l’Union depuis 2002 et candidat à sa propre succession, le metteur en scène Pierre Pradinas a été reconduit dans ses fonctions par le Ministère de la culturede pour mener à terme le projet mis en place depuis son arrivée. Cela fait 9 ans qu’il participe activement à l’aventure de la décentralisation théâtrale dans le Limousin. Son nouveau mandat de trois ans débutera le premier janvier 2012.

Le communiqué du Ministère annonce que dans un souci de transmission et de renforcement du partage de l’outil, Pierre Pradinas souhaite associer trois metteurs en scène au centre dramatique. Il s’agira de Paul Golub, Thomas Quillardet et Anton Kouznestsov (le directeur pédagogique de l’Académie). Il prévoit par ailleurs de développer la présence du Théâtre de l’Union sur son territoire grâce à la circulation de petites formes dans des lieux très divers de la région. S’agissant de l’Académie, il entend accentuer les liens de cette dernière au niveau international.

On fête cette année les 100 ans du Théâtre de l’Union et la programmation qu’a constituée son directeur Pierre Pradinas pour la saison qui vient de manquera ni d’exigence ni de prestige puisqu’elle regroupe parmi les 28 spectacles (dont 5 créations) proposés des artistes tels que Jean-Louis Trintignant, Joël Pommerat ou encore Romane Bohringer. L’actrice donnera avec Didier Bennureau plusieurs représentations de la pièce « Les amis du placard » créée l’hiver dernier à la Pépinière Théâtre à Paris. Quand à Pierre Pradinas, il proposera sa mise en scène d' »Ubu Roi » d’Alfred Jarry.

 

 

 



 

Mahnaz Mohammadi et Pegah Ahangarani libérées par les autorités iraniennes
Colonel Reyel: un tube pro-vie sans le vouloir
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration