Théâtre
Penthésilé.e.s – Amazonomachie, l’obsession du matriarcat

Penthésilé.e.s – Amazonomachie, l’obsession du matriarcat

15 mai 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Penthésilé.e.s – Amazonomachie est présenté à la Tempête, dans la grande salle. Le spectacle de Laëtitia Guédon est incarné par une Lorry Hardel charismatique qui enchante le public.  

Lorry Hardel charismatique amazone

Laëtitia Guédon est une metteuse en scène engagée. Sincère dans son combat, elle propose une sortie de crise du patriarcat par une insurrection radicale : un retour à un matriarcat.   

Penthésilée, reine des Amazones, rencontre Achille sur le champ de bataille. Cette fois la guerre de Troie et cet homme lui donneront la possibilité de se défaire et de se démettre des histoires déjà écrites et des présupposés qui lui sont attribués. Penthésilée est une femme puissante qu’aucun cadre ne peut contenir. En se dégageant de la pièce de Heinrich von Kleist, la metteuse en scène Laëtitia Guédon et l’auteure Marie Dilasser inventent une figure féminine. 

Le spectacle est magnifique. Il est une longue répétition d’un discours dans des explications, des déclamations, des musiques sacrées et des danses rituelles. La comédienne Lorry Hardel est une diva ; elle  mérite le déplacement. Sa performance à déclamer devant le public impressionne. Dans une  scénographie très sombre entre hammam et temple grec sa féminité irradie l’espace. 

La pièce démarre ainsi : une femme mi-animale éructe une parole vide, nous faisant entendre le katajjaq, ce chant de gorge inuit. Une autre femme, la reine des Amazones se tient, impériale sur un autel-tombeau. La prêtresse va lentement mais sûrement déconstruire le patriarcat. Le texte est riche, audacieux et captivant. Dans cet univers matriarcal Achille, l’homme figure l’ennemi et cherche dans un noviciat sa rédemption. Penthésilée représente les femmes d’hier et d’aujourd’hui.  On y retrouve le cheval de bataille de la metteuse en scène, prônant un monde dirigé par les femmes en dénonçant les dérives patriarcales. On y retrouve aussi sa radicalité. La pièce manifeste cherche une langue cisgenre pour bousculer les codes romantiques surannés et les structures aliénantes.  Penthésilé·e·s veut raconter en creux la séparation et la mort, l’être ou l’avoir…

Dénoncer les dérives patriarcales

Le vingtième siècle s’ouvrait sur la découverte de la psychanalyse. Freud comprend que l’identité sexuelle est le résultat d’un processus d’identification, que nous ne sommes femme ou homme par essence, mais que nous nous identifions à notre sexe. Judith Butler finira le geste en décollant définitivement anatomie et identité,  en repérant le trouble dans le genre. Ainsi, le XXIème siècle s’ouvre sur une reconnaissance, diversement partagée encore, de tous les genres et de toutes les sexualités. La guerre des sexes aura bien lieu, mais pour une nouvelle fluidité entre les deux pôles . 

Laëtitia Guédon propose une autre voie. Dans une classique identification à l’agresseur, elle appelle à une inversion des pôles. Elle rêve d’une nouvelle économie sexuelle où la violence du patriarcat serait recouverte par la violence du  matriarcat.  Le mythe des amazones cesse d’être le fantasme masculin de la mère phallique pour devenir la chimère d’un discours militant. Toutefois, si la prise de risque ne convainc pas, les cliches ne remplaçant que d’autres clichés, le spectacle est un plaisir à ne pas manquer par la beauté du geste et la magnifique performance de la troupe. Par sa naïveté aussi.

Penthésilé.e.s – Amazonomachie

Texte de Marie Dilasser, mise en scène Laetitia Guédon, avec Seydou Boro, Marie-Pascale Dubé, Lorry Hardel, Sonia Bonny, Juliette Boudet, Myriam Jarmache, Lucile Pouthier (chœur)

Durée : 1h40.

Crédit photos : Pauline Le Goff

Mal – Embriaguez Divina, entrez dans le royaume de Marlene Monteiro Freitas
L’Odyssée – une histoire pour Hollywood de Krsysztof Warlikowski, est incontournable.
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture