Théâtre

Nostalgique Cerisaie de Tchekhov à l’Odeon

08 octobre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le théâtre de l’Odeon accueille la mise en scène magistrale de Julie Brochen. La directrice du Théâtre National de Strasbourg s’attaque avec brio à la dernière pièce de Tchekhov, « La Cerisaie » , écrite en 1904 juste avant sa mort. Ce texte sur l’héritage, la nostalgie et les utopies déçues sonne comme un testament. Julie Brochen dans une direction de comédiens-chanteurs magnifique, joue de la lumière et du décor dans une mise en scène sensible où chante la nostalgie, où l’ombre et la lumière ne sonnent jamais en demi teinte. A découvrir à l’Odeon jusqu’au 24 octobre.

Après 5 années passées à Paris, Lioubov Andréïevna revient criblée de dettes à la Cerisaie, lieu à la beauté stérile et aux souvenirs de fêtes grandioses où elle a vécu un drame en perdant son enfant. Assourdie par la nostalgie , elle n’entend pas le bruit des promoteurs qui convoitent la Cerisaie, ni ne voit les caisses vides de la maison. Une autre époque pointe déjà dans la fumée du train en route sur les rails en construction.

Julie Brochen offre un grand spectacle en ayant le chic d’adopter les codes de la maison d’Olivier Py. Une lumière incroyable, de l’humour, des larmes, du cabaret , de la magie, des comédiens chanteurs et musiciens. Le décor superbe composé d’un kiosque en verre assez monumental permet des effets de lumière et de son totalement inventifs et neufs. En réunissant les comédiens derrière la baie vitrée en fer forgé du jardin, en les faisant chanter et jouer des musiques caucasiennes et juives , elle atteint le cœur et le corps de chacun. Une fois touchés au trippes dès la première minute il est aisé de se laisser glisser  dans ce beau et long texte porté par Jeanne Balibar fabuleuse de force et de présence.

La scénographie impeccable renforce le sentiment de nostalgie vis-à-vis de l’histoire, on s’aveugle du décor qui monte et descend et du plateau tournant. L’espoir grandit alors de ne pas voir la Cerisaie s’envoler aux mains des investisseurs. L’espoir grandit de rattraper le temps, de l’arrêter sur une époque déjà révolue.  Le jeu des comédiens est parfait, ils portent ce texte dense de façon sensible et tendre. Sans aucun doute, l’une des mises en scène les plus belle de la saison.

Production Théâtre National de Strasbourg, Coréalisation Odéon-Théâtre de l’Europe ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien de l’Adami Le décor et les costumes ont été réalisés par les ateliers du TNS. Spectacle créé le 27 avril 2010 au Théâtre National de Strasbourg

 Théâtre de l’Odéon et le Petit Odéon, Place de l’Odéon,75006 Paris,01 44 85 40 40,www.theatre-odeon.eu , du 22 septembre au 24 octobre 20h, dimanche 15h, Relâche lundi
8€ à 32€, Abonnement 8€ à 26€, Durée : 2h15 .

La Cerisaie-D’Anton Tchekhov. Traduction du russe, André Markowicz, Françoise Morvan.Mise en scène, Julie Brochen. Lumière, Olivier Oudiou. Scénographie, Julie Terrazzoni.Costumes, Manon Gignoux. Maquillages, coiffures, Catherine Nicolas. Assistant mise en scène, Xavier Legrand. Musiques, Carjez Gerretsen (clarinette) et Secret Maker (Gérard Tempia-Bondat et Martin Saccardy). Magie, Abdul Alafrez.Direction vocale, Bernard Gabay

Avec Abdul Alafrez, Muriel Inès Amat, Jeanne Balibar, Fred Cacheux, Jean-Louis Coulloc’h, Bernard Gabay, Carjez Gerretsen, Vincent Macaigne,Gildas Milin, Judith Morisseau, CécilePéricone, André Pomarat, Jean-Christophe Quenon, Hélène Schwaller

© Franck Beloncle

Massages gratuits pour les utilisateurs de la ligne H en gare du Nord
Ouverture du pop-up store Yves Saint Laurent
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *