Théâtre

Nos coups de cœur de la saison à retrouver au Off d’Avignon

Nos coups de cœur de la saison à retrouver au Off d’Avignon

30 juin 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

 

L’édition 2018 du OFF d’Avignon se déroulera du 6 au 29 juillet. Il  affiche un nouveau record : 1538 spectacles y sont programmés contre 1 480 en 2017. Cette constante progression du nombre de spectacles proposés s’explique beaucoup par le business model du OFF qui privilégie les loueurs de salles, plus que par le foisonnement de la création. Il s’agit donc de séparer le bon grain de l’ivraie. Toutelaculture vous aide par une liste de nos pièces coups de cœur déjà vues par la rédaction.

Nos coups de cœur de la saison à retrouver au Off 

Le cas Martin Piche de Jacques Mougenot.  Le cas tout à fait exceptionnel de Martin Piche, qui souffre d’ennui permanent excite la curiosité d’un psychiatre passionné par son métier. Un moment d’esprit et de bonne humeur. 3 SOLEILS, 12H10, Durée 1H15.

L’affaire Dussaert de Jacques Mougenot. Un spectacle passionnant et réjouissant qui aborde avec humour les dérives de l’art contemporain. Prix Philippe Avron de l’humour 2011. Prix du public au Festival de Dax 2007. L’histoire fabuleuse imaginée par Mougenot fonctionne comme un adynaton où l’absurde est repoussé jusqu’au centre comique d’un ombilic où nous cheminons durant la pièce. 3 SOLEILS, 17H20, Durée 1H20.

Misérables de Charlotte Escamez, Oscar Clark,Victor Hugo. Cosette, devenue femme, nous raconte son histoire. À l’issue de la représentation, les enfants se précipitent sur les comédiens pour obtenir des autographes. Vertueux, esthétique, pédagogique, joyeux et spectaculaire le divertissement imaginé par William Mesguich avec sa troupe aura gagné son pari. ALYZE 10H25, durée 1H05.

Criminel de Yann Reuzeau. Boris sort de 15 ans de prison. Il n’a plus aucune colère, aucune rage. Son père est toujours mort, tout va bien. Une pièce directe et forte merveilleusement interprétée, une pièce qui ne nous laisse pas de réfléchir. ARTEPHILE à 12H05, durée 1H25.

Le journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau, avec Karine Ventalon COUP DE COEUR off 2017. Célestine, la chambrière des Lanlaires à l’évidente sensualité, dénonce avec une lucidité redoutable et un humour impitoyable la condition des domestiques et gens de maisons, forme moderne de l’esclavage. Karine Ventalon est une comédienne admirable. ATELIER FLORENTIN, 18H55, durée 1H10.

Conseil de Classe de Geoffrey Rouge-Carrassat. Un professeur est seul dans une salle de classe. À l’abri des regards et des oreilles, c’est l’occasion pour lui de dire à ses élèves ce qu’on ne se risque jamais à leur dire. A voir pour la simplicité du geste de l’auteur et son génie car rien n’est plus audacieux que la simplicité. LES BARRIQUES, 12H20 durée 50 mns..

Trahisons de Harold Pinter, mise en scène : Christophe Gand, Gaëlle Billaut-Danno, François Feroleto, Yannick Laurent, Vincent Arfa. Les comédiens y sont exceptionnels et Christophe Gand ose une chose contributive en affichant les dates.  BUFFON 19H55, durée 1H20.

Le Bac 68 de Philippe Caubère. Ce spectacle très drôle a pour ambition de raconter aux jeunes gens d’aujourd’hui comment leurs parents ont passé le bac en cette année emblématique. Le spectacle est aussi-surtout-d’abord le seul en scène incontournable d’une légende du théâtre francais. CHÊNE NOIR (THÉÂTRE DU), 21H30, durée 1H45.

Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo avec William Mesguich. C’est l’histoire d’un condamné à mort qui écrit durant les vingt-quatre dernières heures de son existence, un journal intime. William Mesguich immense comédien et maitre de la déréalisation dans ses oeuvres au service d’un texte essentiel. CONDITION DES SOIES, 14H45, durée 1H05

Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, Thomas Le Douarec. Après 500 représentations, deux ans de succès à Paris : ils reviennent pour leur troisième Festival. Le Douarec est un génie de l’adaptation et un acteur « présent ». CONDITION DES SOIES, 18H00, durée 1h40.

Pigments de Nicolas Taffin. Certaines histoires sont belles. Celle-ci est unique. Nicolas Taffin ose  et signe la plus romantique pièce du OFF. CONDITION DES SOIES, 19H35, durée 1h15.

L’Idiot de Thomas Le Douarec, Fiodor Dostoïevski.L’adaptation théâtrale vibrante et démesurée du chef-d’œuvre de la littérature russe. Le Douarec et sa troupe adapte le roman de façon savoureuse. Sans psychologisation, le roman russe est traité avec un grand respect.  CONDITION DES SOIES 21H15, durée 2H15.

Lettre d’une inconnue de Stefan Zweig. Consumée toute sa vie par sa passion dévorante pour R., une femme livre sa confession ultime dans une lettre bouleversante. Laetitia Lebacq incarne de façon poignante l’héroïne de Zweig et sa cruelle destinée. CORPS SAINTS 13h20, durée 1h20;

Le Fantôme et Mme Muir de R.A Dick,Catherine Aymerie; Adaptation théâtrale du roman de R.A. Dick dont J.L. Mankiewiecz a tiré un film en 1947. L’histoire de la rencontre hors du commun entre une femme et un fantôme nous est contée dans une mise en scène envoûtante. ESPACE ROSEAU TEINTURIERS 18h10 durée 1h25.

En attendant Godot de Samuel Beckett. L’un des plus intéressants Godot que l’on n’ait vu ces dernières saisons. S’il ne fallait voir qu’un seul Godot, ce serait celui ci. A ne pas rater. ESSAÏON-AVIGNON 15h50 durée 1h20.

Molly B d’après James Joyce. La nuit, Molly ne dort pas et tisse le fil de ses pensées
en un dédale de poésie crue : souvenirs, projets ou fantasmes? MAISON DE LA POÉSIE D’AVIGNON (LA) 14h45 durée 1h.

Un songe d’une nuit d’été, Shakespeare / Purcell de William Shakespeare, Henry Purcell. Sur des airs du Fairy Queen de Purcell, 10 comédiens, chanteurs, musiciens pour une libre adaptation de la comédie de Shakespeare, tous publics avec un PUK fascinant, nous avions titré une rêverie enchantée. CHAPELLE DES TEMPLIERS 20h15 durée 1h30

Une bouteille à la mer de Valérie Zenatti. Correspondance entre Jérusalem et Gaza. Vertueux et optimiste, il est le seul spectacle intelligent et travaillé du OFF sur le sujet. PETIT LOUVRE SALLE VAN GOGH, 11h00 durée 1h25.

Adieu monsieur Haffmann de Jean-Philippe Daguerre. 6 NOMINATIONS AUX MOLIÈRES 2018. Le spectacle à voir au OFF. ROI RENÉ 11h durée 1h30

Amok de Stefan Zweig avec Alexis Moncorgé. Une nuit de Mars 1912, sur le pont d’un navire qui file vers l’Europe, un homme, au secret trop lourd à porter se confie à la faveur de l’obscurité. Ce sera cette année en Avignon les dernières d’une piéce qui a séduit le plus grand nombre depuis sa création en 2015. ROI RENÉ 14h45 durée 1h20

Lili de Clarisse Nicoidski. C. Nicoïdski disait, flaubertienne : «Lili, c’est moi». Or, elle n’était pas «simplette», «attardée», «demeurée», comme on dit.  Une douce et tendre histoire orchestrée par le génial Daniel Mesguich. ROI RENÉ 17h30 durée 1h15.

Le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux mise en scène Salomé Villiers. Salomé Villiers prouve son sens du rythme, et sa maitrise de l’effet comique. ROI RENÉ 19h05 durée 1h25 mettre lien vers critique

Noce de Jean-Luc Lagarce, Un Lagarce désopilant qui décrit l’aventure conformisme de 5 personnes qui vont lutter pour participer à une noce bourgeoise. ROI RENÉ 20h05 durée 1h10

Fucking Happy End ! La version de Charles Perreau du conte populaire Peau d’Ane se résume ainsi: l’héroïne se déguise et s’avilit pour échapper à l’inceste. Une lecture freudienne et totalement destroy  de Peau d’Âne. TRAIN BLEU 20H40 durée 1h20.

Smoke Ring : une ballade immersive et glamour qui quitte l’or et noir de Lelouch pour le Delirium.Les jeudis, vendredis et samedis à 21h du 12 au 28 juillet  au Délirium, 1 Rue Mignard, 84000 Avignon.Tarif unique : 20 euro

Ce qui demeure d’Elise Chatauret, dont nous avions tant aimé Nous ne sommes pas seuls au monde en 2014, reprend à La Manufacture Ce qui demeure, un bijou bien ciselé sur la vie vue dans les yeux d’une jeune femme de 94 ans aux corps multiples.  A la manufacture salle centre, du 6 au 26 à 10h.

Les Falaises de V.  de Laurent Bazin. Ce film en réalité virtuelle enveloppé dans une atmosphère théâtrale immersive parle à la tête, au corps, et aux yeux, transportés dans un univers beau et cruel. Sa talentueuse équipe a réussi à produire un objet bien écrit, esthétiquement frappant, et traversé par bien des thèmes. Du 10 au 22 à la Manufacture- Salle Ecole Supérieure d’Art- 45 mn. A 13h, 14h, 15h et 18h.

« Paillettes et mimolettes » à Rennes : rencontre avec deux des créatrices du festival
Vis-à-vis : Les grandes amitiés de Fernand Léger en son Musée National de Biot
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *