Théâtre
Midi nous le dira, la générosité de Lison Pennec plie le jeu au Off d’Avignon

Midi nous le dira, la générosité de Lison Pennec plie le jeu au Off d’Avignon

24 juillet 2021 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Dans la série des mises en lumières féministes, le foot est un grand sujet. Pauline Bureau s’y est attaquée dans Féminines et au Off d’Avignon, Joséphine Chaffin écrit et met en scène Midi nous le dira, un spectacle bonbon sur la volonté.

C’est à se regarder soi-même qu’invite Joséphine Chaffin qui a écrit la pièce. Le texte est déjà très repéré. Il est lauréat de l’Aide à la création ARTCENA, du Prix Godot des lycéens du festival Les Nuits de l’Enclave, du label Jeunes Textes en Liberté, du Prix Hypolipo de la M.E.E.T — Hypolipo, du Prix du Festival jeune public Mange ta grenouille. Jeune public car Midi nous le dira peut se voir à partir de 10 ans et parlera vraiment à tout le monde.

Sur la scène en plateau nue Lison Pennec est presque seule. Elle est accompagnée en live par la musicienne Anna Cordonnier. Lison Pennec est Nadjat, une jeune femme qui a été une petite fille élevée de manière stéréotypée. Mais un jour que ses parents et ses frères tournent le dos, elle touche un ballon de foot et c’est la révélation.

Alors elle convoque sa mère, son père, sa grand mère, l’entraîneuse, tout un monde. Les pour et les contres. Elle raconte, les dîners de famille abjectes où le jugement est assassin et bête. Elle trace les lignes de son histoire. Elle imagine enregistrer un message pour son elle du futur, mais finalement c’est bien à elle qu’elle parle.

Elle s’engage sur scène comme on entre sur un terrain et ne se ménage pas dans un jeu haletant et extrêmement communicatif.

Au Théâtre du Train Bleu jusqu’au 26 juillet à 20H15, durée 1H.

Visuel : ©Compagnie

Avignon OFF : Les bonnes fêtent les morts à l’Etincelle
Olivier Py : Le festival se tourne vers l’avenir
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture