Actu
Michel Robin nous a quittés

Michel Robin nous a quittés

19 novembre 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Il s’en plaignait parfois ; tout le monde connait son visage mais peu connaissent son nom. Michel Robin, né le 13 novembre 1930 à Reims, est un acteur français qui a notamment été sociétaire de la Comédie-Française. Il nous a quitté le 18 novembre 2020, à l’âge de 90 ans, des suites de la Covid-19.

Une voix

En 1999 Jean Louis Benoit monte le Révizor de Gogol à la Comédie Française, l’histoire abracadabrante d’un village russe visité par un vagabond pris par erreur pour un agent de l’administration centrale. Le premier tableau imaginé par Benoit est une brochette de petites bourgeois, égoïstes et peureux assis sur un long canapé décati. Au milieu de cette brochette, Michel Robin est Louka. (Habitué aux second rôles, le même Jean Louis Benoit lui proposera en 1996 son premier grand rôle avec Monsieur Jourdain dans le Bourgeois gentilhomme) Le comédien épouse le rôle de Louka à sa façon avec son talent rare à incarner son personnage en même temps que son écosystème. L’acteur est précieux par sa présence. Il semble à chaque rôle ne pas jouer mais être plutôt attrapé par son personnage. Sa diction particulière donne le sentiment que les mots, inventés sur le moment, sont découverts en les mâchant. Sa gestuelle gauche et son sourire ajoutent un trait de naturel singulier. Le talent de Michel Robin est tout entier dans ce rôle . Mais nous aurions pu, tout aussi bien, lui rendre hommage en évoquant le magnifique Firs de la Cerisaie de Tchekhov, ou encore Nagg de Fin de Partie

Molière

Michel Robin débute au théâtre chez Roger Planchon. Il intègre ensuite la compagnie Renaud-Barrault pour plusieurs saisons ou il  interprète notamment En attendant Godot et Fin de Partie de Samuel Beckett. De son immense carrière théâtrale hors Comédie-Française, on retiendra Les Oiseaux d’Aristophane, Le Balcon de Jean Genet, La Nuit des rois de ShakespeareLa Folle de Chaillot de Jean Giraudoux. En 1990 il reçoit le Molière du meilleur second rôle pour La Traversée de l’hiver de Yasmina Reza. En 1994, Jean-Pierre Miquel, l’administrateur général du Francais, lui ouvre les portes de la Comédie-Française pour tenir le rôle de Trivelin dans La Double Inconstance de Marivaux. Il incarnera à la suite Monsieur Rémy des Fausses Confidences mises en scène par Jean-Pierre Miquel, Firs de La Cerisaie mise en scène par Alain Françon, et comme signalé déjà un admirable Louka Loukitch Khlopov dans Le Revizor mis en scène par Jean-Louis Benoit.  

Loin des planches

Acteur au cinéma, il passe de Goretta à Zulawski, Doillon, Lang ou Costa-Gavras. Il obtient en 1979 le Grand prix d’interprétation du jury du Festival de Locarno pour Les Petites fugues d’Yves Yersin. Il fait de nombreuses apparitions au cinéma, de Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? de William Klein en 1966 jusqu’à Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet en 2004, en passant par L’Hôtel de la plage de Michel Lang en 1978, La Chèvre de Francis Veber en 1981, Stan the Flasher de Serge Gainsbourg en 1990 et Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet en 2001 ; aussi L’Invitation de Claude Goretta, où il incarne un modeste employé de bureau.

Il fait également de nombreuses apparitions à la télévision, notamment dans quelques épisodes de la série Les Enquêtes du commissaire Maigret, et dans tous les épisodes de la version française de Fraggle Rock. Il est apparu dans les huit premières saisons (15 épisodes) de la série Boulevard du Palais (personnage d’Isy).

Un visage

Tout le monde le connaissait, du moins son visage. Il laisse la grande famille du théâtre avec le souvenir de ses grands second rôles. Dans son communiqué, Eric Ruf a déclaré : « Cette époque nous éprouve cruellement et nous la haïssons de nous priver soudainement des plus fragiles et des meilleurs d’entre nous. Nous avons tous un souvenir précis de Michel, parti il y a dix ans déjà de notre théâtre. De sa tendresse et de son humour dévastateur. De sa dent aussi, carnassière et drôle. Nous comptions e?norme?ment pour Michel qui gardait un attachement indéfectible à notre Maison. »

Crédits Photos ©Laetitia Larralde

La plongée sonore spectaculaire de l’Ircam pour le T2G
Agenda des expos du 19 novembre
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *