Théâtre

[MiMa] M. Pepperscott, le charme des histoires, la marionnette en plus… ou l’inverse!

[MiMa] M. Pepperscott, le charme des histoires, la marionnette en plus… ou l’inverse!

04 août 2018 | PAR Mathieu Dochtermann

Les histoires de poche de M. Pepperscott, solo marionnettique plein d’habileté, avec une écriture intelligente et facétieuse, est une création de la cie Drolatic Industry. Trois courtes histoires mettant en scène le même personnage, marionnette-conteuse attachante, un peu affabulatrice, et son marionnettiste-assitant. Maîtrisé autant que réjouissant.
[rating=5]

Quand Gilles Debenat monte sur scène sous la Halle du festival MiMa, lors du Cabaret Off, il est évidemment précédé par M. Pepperscott, qui le trimballe également une partie de la journée le long de l’allée du Off.

M. Pepperscott, c’est la marionnette montée sur chaise haute, elle-même montée sur roues, d’un vieil homme au verbe facile et prolixe, qui aime raconter l’histoire de ses aventures, aussi abracadabrantes soient-elles. Marionnette-narratrice parfaitement à l’aise dans son seul en scène, on peut la soupçonner d’être un peu affabulatrice, mais on prend plaisir à suivre les récits où elle se met en scène, avec son fidèle compagnon-manipulateur.

Ce triptyque de courts récits, livrés par un artiste très complet, a l’apparence de la simplicité mais la qualité des spectacles travaillés dans leurs moindres détails.

La finesse avec laquelle la marionnette imite un conteur chevronné est délectable, et contribue beaucoup au plaisir du spectateur: M. Pepperscott plante des décors, décrit des actions, désigne de la main des choses qui n’existent que dans l’imagination de son auditoire, par la force de sa parole. On sent la patte de Pépito Matéo dans l’écriture pleine de malice et de jeux de mots. Le texte, pour être simple, est plein de clins d’oeil, fourmille de références plus où moins irrévérencieuses, déploie avec efficacité un univers qui tient en deux phrases et une intonation de voix.

La manipulation est un régal : précise, vivante, elle joue beaucoup sur le duo marionnettiste-marionnette: qui est le double de qui, qui manipule qui, qui mène la danse? L’incarnation est parfaitement juste, le pas de deux entre le personnage manipulé et le manipulateur fluide. L’une des grandes forces de Gilles Debenat est sa constance: il est investi de bout en bout, sans jamais relâcher son engagement. On peut toujours tenter de l’ignorer: il réussit toujours à attraper son auditoire au détour d’une phrase.

Un spectacle malin et drôle, autant que stimulant ! Définitivement recommandé. Ecore dans le Off de Mima ce dimanche 5 août. Puis en ouverture de saison au Théâtre des Marionnettes de Genève, le 17 septembre.

Construction marionnette, interprétation : Gilles Debenat

Textes : Pépito Matéo et Gilles Debenat

Construction structure : Un Vélo pour l’Afrique

Photos : Lætitia Rouxel

[MIMA] « Radio 2000 », l’entresort-gourmandise des festivals de l’été
[MiMa] Et si « La Course » cycliste n’était qu’une métaphore?
Mathieu Dochtermann
Passionné de spectacle vivant, sous toutes ses formes, des théâtres de marionnettes en particulier, du cirque et des arts de la rue également, et du théâtre de comédiens encore, malgré tout. Pratique le clown, un peu, le conte, encore plus, le théâtre, toujours, le rire, souvent. Critère central d'un bon spectacle: celui qui émeut, qui touche la chose sensible au fond de la poitrine. Le reste, c'est du bavardage. Facebook: https://www.facebook.com/matdochtermann

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *