Théâtre
Les soirées Paris jeunes talents

Les soirées Paris jeunes talents

23 mars 2011 | PAR Christophe Candoni

La ville de Paris soutient la jeunesse et la création. Les lauréats Paris Jeunes Talents primés en 2010 présentent le travail de leur collectif ou de leur compagnie dès demain et pendant trois jours à la Maison des métallos. Un programme qui s’étend du 24 au 26 mars 2011 fera découvrir de jeunes artistes issues de diverses disciplines artistiques, des arts visuels, aux spectacles vivants. Il y aura du théâtre, de la danse, de la photographie, des arts plastiques et sonores.

Les jeunes talents parisiens ont été sélectionnés par un jury de professionnels du monde de la musique, des arts visuels et du spectacle vivant pour garantir la qualité des projets retenus. Ils ont reçu un soutient financier conséquent (6600 euros) pour concrétiser et réaliser leur oeuvre et un lieu pour la diffuser. C’est le cas pour les troupes affichées cette année : le Collectif des bêtes sur la lune présentera « Au revoir pays »une lecture mise en espace d’un texte, la Compagnie Ma-Do-Ki donnera un spectacle de danse hip hop afro-contemporaine, et enfin, la Compagnie 0,10 fera connaître le laboratoire chorégraphique de rupture contemporaine des gens mi-joué mi-dansé. A découvrir également, une exposition de Paul Fargues qui s’intitule « à travers le miroir », « la trilogie balnéaire » (un teaser de court métrage) de Pauline Seigland et Basile Tronel, et une installation sonore de Clémence Renaud qui s’appelle « Versions originales ».

En marge de la programmation artistique, un débat est organisé sur le thème « De la passion au métier : quels enjeux pour les jeunes artistes parisiens ? » sera organisé le 25 mars à 17h30 à la Maisondes Métallos, en présence de Bruno Julliard, adjoint chargé de la jeunesse à la Mairie de Paris.

Programme complet ici

Infos pratiques

Décès d’Elizabeth Taylor l’une des dernières étoiles d’Hollywood
Monsieur Luxure revient au Petit Journal Montparnasse
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *