Théâtre
Le Théatre de l’Epée de bois remonte le temps jusqu’au 28 Mai 1660, jour de l’invention de Sganarelle.

Le Théatre de l’Epée de bois remonte le temps jusqu’au 28 Mai 1660, jour de l’invention de Sganarelle.

05 mars 2020 | PAR David Rofé-Sarfati

Après l’immense succès des Précieuses Ridicules et avant L’école des femmes, Jean baptiste Poquelin dit Molière, dans un moment de création prolixe et de bonne santé financière invente inspiré par le théâtre italien le personnage de Sganarelle. Milena Vlach et Jean-Denis Monory remontent le temps pour recréer la première représentation à l’identique. Ce voyage dans le temps sera inoubliable.

Pour leur création les deux metteurs en scène Milena Vlach et Jean-Denis Monory reprennent les codes du jeu baroque. La langue originelle est reconstituée. On prononce les s et les t depuis devenus muets. vous se prononce vousse, content se prononce content’e. Le jeu est maniéré, clownesque. Les alexandrins sont clamés lentement. Visages blancs, gestuelle chorégraphiées déclamation chantante, musique au plateau sur instruments d’époque, le tout éclairé par une rangée de 140 bougies. Chaque geste porte du sens: la position des doigts, des mains, du corps figure une intention ou un sentiment. Le code baroque est respecté. Le travail rigoureux d’interprétation pourvoit au verbe une puissance poétique nouvelle. Quelques accessoires malles chaises paravent mannequins, occupe l’espace scénique. Les comédiens qui jouent plusieurs personnages naviguent entre l’aire centrale de jeu et les arrières plans; les coulisses et les loges sont à vue. Au début désorienté, le spectateur s’abandonne à l’étrange phonation et à l’ambiance surprenante. Lentement il se glisse dans le fauteuil de  cette machine à remonter le temps. 

Sganarelle ou le Cocu imaginaire est un petit chef-d’œuvre d’humour et de finesse où Molière jongle en virtuose avec les quiproquos. L’intrigue de la pièce en un acte n’est qu’une suite de malentendus. Martine et Sganarelle sont mariés. Célie et Lélie sont très amoureux. Célie se croyant délaissée par Lélie s’évanouit dans les bras de Sganarelle et perd dans sa chute un bijou qui lui vient de son prétendant. Martine surprend le couple depuis sa fenêtre, croit à l’infidélité de Sganarelle et ramasse le bijou. Sganarelle voyant le bijou aux mains de sa femme lui prête une liaison adultère.  Chaque soupçon contamine. Chaque quiproquo déclenche la confusion générale jusqu’au ridicule puis au dénouement final et heureux, pour une fin à la Molière.

Les comédiens sont extra-ordinaires. Ils respectent les consignes et les intentions du théâtre baroque avec une virtuosité qui impressionne. La farce est vivante devant nous.  Lorsque Molière écrit Sganarelle ou le cocu Imaginaire, sa troupe est à son apogée. Bientôt il inventera Arnolphe. Il invente Sganarelle personnage sans masque avec l’adoption d’un nouveau jeu fondé sur l’expressivité grimacière du visage. Des critiques de l’époque lui reprochent d’avoir copié le personnage du mime italien Scaramouche. On écrit aussi : Personne ne sait si bien démonter son visage et l’on peut dire que dans la scène XII il en change plus de vingt fois. Bien sur il y a des emprunts a des scènes de poltronnerie connues, mais l’interprétation est jugée  nouvelle grâce au jeu inédit de Molière grimaçant, se démontant le visage, se donnant des coups ou des gifles.

Nous sommes projetés à ce moment là,  en 1660 et nous assistons à l’invention de Sganarelle par le jeu inoubliable de Lorenzo Charly. Le comédien qui reprend le rôle de Molière enthousiasme la salle; il fascine et provoque des rires soutenus. Pour ces rires là et ce voyage dans le temps, ce serait sottise de rater ce Sganarelle, qui aimé de Martine se croit cocu par elle.

 

Sganarelle ou le cocu imaginaire 

de Moliére

 

Mise en scène Milena Vlach et Jean Denis Monory

Durée : 1h20

Représentations :
Du 02 mars au 15 avril 2020
Du lundi au mercredi à 20h30
Relâches les 9, 10 et 11 mars

Crédit photo : J.D. Monory

Infos pratiques

Association Arsène
Studio Théâtre (STS)
theatre_de_lepee_de_bois

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *