Théâtre
« Le Faiseur de Théâtre » de Thomas Bernhard au Poche Montparnasse

« Le Faiseur de Théâtre » de Thomas Bernhard au Poche Montparnasse

04 mars 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Dans la grande salle du Poche Montparnasse, mis en scène par Chantal de La Coste, Hervé Briaux interprète le savoureux Brucson. La farce de Thomas Bernhard à la gloire du théâtre glisse avec savoir-faire vers un spectacle émouvant et drôle. 

Un magnifique spectacle de théâtre sur le théâtre et contre lui

Œuvre maîtresse de Thomas Bernhard, Le Faiseur de théâtre est le constat poignant et cynique de la lente agonie de l’art dans un monde auquel il est devenu hostile. La pièce est un hymne ambigu et polysémique au théâtre et à ses gens. Écourtée dans l’adaptation de Chantal de La Coste, elle raconte l’histoire de Bruscon, auteur dramatique et chef de troupe. Il était un soir où le dramaturge d’Etat Bruscon et sa troupe familiale se produient dans un village enclavé où règne le néant culturel absolu. Le spectacle aura lieu à l’arrière-boutique d’un traiteur boucher. Les obstacles se multiplient à mesure qu’approche l’heure du lever de rideau.

Hervé Briaux fantastique, interprète le rôle-titre en ambiguïté dans une logorrhée d’une grosse heure. Il offre à son personnage un héroïsme ridicule et une touchante candeur entre violence et mauvaise foi. En optant pour un léger sur-jeu, il colle à son personnage les dimensions de la coquette séduction autant que celles d’un narcissisme méprisant.

Une tendre vitupération à destination des amoureux de théâtre

Bruscon-Briaux colonise l’espace, saisit le public. Très occupé à réclamer que les lumières des sorties de secours soient éteintes durant la représentation, et à diriger son fils ou sa fille, piètres acteurs, il tyrannise. Le ton est donné. Bruscon auteur, metteur en scène, scénographe et comédien ne renonce à aucun détail. Le moment est féroce. Il nous parle de l’isolement du créateur, de son indispensable arrogance et de son contributif mauvais caractère. Et de son émouvant refus aveugle du découragement. Il nous parle aussi de la décentralisation théâtrale et de ses publics parfois rustres. Hervé Briaux nous enchante dans cette bronca d’autant que le comédien riche déjà d’une longue carrière apparaît en double de ce Bruscon-là  ; il est lui même un acteur qui consacre sa vie, son désir et ses amours au texte dramatique et à son interprétation. 

Une drolatique dictature domestique

Bruscon, émouvant et drôle, persécute sans que jamais nous n’osions le détester. Escorté de sa fille et de son fils, il va donner dans cette salle de théâtre de fortune une représentation de sa pièce La Roue de l’Histoire une pièce qu’il prétend totale, archétype de toute pièce. La chute sera savoureuse.

Un spectacle à ne pas rater où le bonheur de jouer de Hervé Briaux contamine le public. 

LE FAISEUR DE THÉÂTRE de Thomas Bernard, Traduction Edith DARNAUD avec Hervé BRIAUX, Séverine VINCENT, Patrice DOZIER, Quentin KELBERINE, mise en scène : Chantal de LA COSTE, assistant mise en scène : Quentin KELBERINE, scénographie, costumes et lumières : Chantal de LA COSTE, son : Nicolas DAUSSY Représentations du mardi au samedi 21h, dimanche 15h

Théâtre du Poche Montparnasse

Crédit Photo Affiche

Agenda culturel du week-end du 4 mars
Choc des cultures au Ballet de Lorraine
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture