Théâtre

La vie super Héroïque de Raymonde L’odonienne se raconte à l’Atelier théâtre de Montmartre

La vie super Héroïque de Raymonde L’odonienne se raconte à l’Atelier théâtre de Montmartre

28 février 2011 | PAR La Rédaction

Edith Piaf chantait Entre Saint-Ouen et Clignancourt. C’est un peu le parcours effectué par Laura Ley pour nous emmener dans son manège enchanté. Mais elle est descendue un peu plus bas, à l’Atelier Théâtre de Montmartre, au 7 rue Coustou, dans le 18ème, pour nous présenter « Raymonde l’odonienne, vie super héroïque ». La petite jauge d’une cinquantaine de places manque d’exploser, accueillant aussi la scène dans une proximité à s’y confondre.

Seule en scène, Laura Ley chante et raconte Raymonde, jeune fille de Saint-Ouen, poussée au mariage, à la respectabilité et au bonheur des autres. L’odonienne, confinée à une vie par procuration, d’attentes et de déceptions, est pourtant un personnage très drôle et très touchant. On ne sait plus si l’on rit de ses mésaventures ou du ridicule des prétentieux qui l’entourent, mais on sent une profonde empathie de Laura Ley pour son sujet. La comédienne dépense une grande énergie à partager toutes les phases de la vie de Raymonde.

La scène la plus drôle d’ailleurs, jouée dans un allemand approximatif, présente le mari de Raymonde au bras d’une allemande qui l’empêche de rentrer du front en l’emprisonnant dans ses talons. Ce n’est pas sans rappeler La Grande illusion de Jean Renoir. Mais à la différence du film, c’est un moment très féminin. Une heure de « one woman show » où les femmes, les maitresses, les filles et les mères se rencontrent à travers le rire et le chant dans la voix de Laura Ley.

Raymonde aura la gloire d’être assignée à Saint-Ouen comme Madame de Staël par Napoléon, mais comme ses concitoyens David Girard, Christian Barbier et Jean Lanier, elle franchira le périphérique grâce aux textes truculents de l’auteure comédienne.

Steve Krief

Gagnez 2 exemplaires de l’ouvrage « Les nouveaux nouveaux mystères de Paris » de Cécile Vargaftig
Jazz : Avishaï Cohen en showcase à la Fnac des Ternes
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *