Théâtre
« La passion des soldats de la Grande Guerre » au Théâtre de l’Opprimé

« La passion des soldats de la Grande Guerre » au Théâtre de l’Opprimé

11 octobre 2014 | PAR La Rédaction

Avec La passion des soldats de la Grande Guerre, un spectacle à six voix au Théâtre de L’Opprimé, le metteur en scène Xavier Gras nous fait revivre l’expérience de deux poilus célèbres, le Français Maurice Genevoix et l’Allemand Ernst Jünger qui vivent tous deux la même bataille, celle des Eparges en 1915, et sont tous deux blessés.
[rating=4]

Deux poilus exceptionnels car tous deux sont devenus écrivains, mais qui incarnent l’histoire de tous les soldats de la guerre, dans ses aspects les plus prosaïques et les plus sublimes : la vie et la mort des amis, les souffrances quotidiennes et les joies les plus simples. Le spectacle est une véritable expérience de la guerre et du combat tant le spectateur est jeté dans les scènes les plus concrètes de la vie des poilus : le café, l’arrière, les blessés ou l’attaque, autant de saynètes jouées avec brio par un groupe de six comédiens franco-allemands.

Cette pièce est précieuse car elle est véritablement franco-allemande : les textes originaux ont été conservés et présentés en surtitrage. Les extraits choisis et véritablement mis en scène font ressortir le caractère partagé de l’expérience de guerre. Le ton est toujours juste et la mise en scène sobre comme doit l’être celle d’un sujet aussi profond. Les comédiens des deux nationalités évoluent dans un décor épuré qui laisse d’abord la place au texte. Il y a déjà trente ans dans le Passé d’une illusion l’écrivain François Furet affirmait que la première guerre mondiale était devenue complètement incompréhensible. Cette pièce de théâtre qui s’inscrit officiellement dans la mission du centenaire de la Première Guerre mondiale a pour mission de rendre intelligible la mobilisation de millions d’hommes qui pendant cinq ans se battent et meurent pour leur patrie.

La passion des soldats de la Grande Guerre, d’après Maurice Genevoix et Ernst Jünger, mise en scène Xavier Gras, avec Fabian Arning, Thomas Kellner, Vanessa Mecke, Thierry Simon, Mathilde Moulinat, Vincent Vernerie. Durée du spectacle : 2H.

Aude Chamouard.

visuel : decommedia

Infos pratiques

[Live report] SoulAÿrès – Love and failures
[Critique] « Papa was not a Rolling Stone » un regard différent sur la banlieue, féminin et inscrit dans les années 80
La Rédaction

2 thoughts on “« La passion des soldats de la Grande Guerre » au Théâtre de l’Opprimé”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture