Théâtre

La folie des chiens de Navarre envahit Beaubourg, c’est une bonne nouvelle, et c’est gratuit!

30 septembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Pour fêter la rentrée, les Chiens de Navarre proposent une semaine d’animation sportive et culturelle au niveau -1 du Centre Pompidou. Tous les jours du 29 septembre au 2 octobre , pendant 7 heures, ils mettront tout en oeuvre pour tenter de répondre à une question artistique majeure: la performance contemporaine peut-elle divertir? A la boite à sorties,  on répond oui!

La surprise est totale en entrant dans le grand hall quelques heures après l’ouverture de la semaine de performance qui porte le nom culte de  » Pousse ton coude dans l’axe », ça promet, et promesses tenues! Le public est accoudé à la rambarde, étonné et amusé. En s’avançant, on assiste à un match de tennis burlesque des plus hilarants. Quelques minutes plus tard, les Chiens de Navarre nous invitent à un banquet autour la pastèque. L’impro est savamment travaillée et le repas devient une orgie contrôlée aux répliques décalées.

Chaque jour , les performances aux noms dingues s’enchaînent et vous ne saurez jamais à quoi vous allez assister avant d’y être. Tentez votre chance et vous découvrirez peut être  » Il faut que la porte du frigo soit ouverte ou fermée » où  » Regarde le lustre et articule »

Jean-Christophe Meurisse crée Les Chiens de Navarre en 2005 et dirige depuis le début les créations collectives du groupe. Les Chiens de Navarre ont été accueillis récemment à Beaubourg dans le cadre de l’installation Beaubourg-la-reine de Sophie Perez et Xavier Boussiron.   Dans le cadre de la Nuit Blanche ils offriront un concert de 22h à 1h du matin  en compagnie du Surnatural Orchestra.

Pousse ton coude dans l’axe, jusqu’au 2 octobre de 14h à 21, niveau -1 du Centre Pompidou. GRATUIT!

Retrouvez Les Chiens de Navarre  autour d’une raclette au théâtre de Vanves – Du 6 au 9 octobre à 20H30. Réservation nécessaire au 01 41 33 92 91

« Que peut-on bien se dire autour d’une table qui ne soit pas du théâtre mais qui puisse le devenir simplement parce qu’on le montre ?
Une table donc, mais aussi des chaises et des acteurs. Huit acteurs qui décident de se donner rendez-vous sur scène pour manger une raclette. Huit acteurs qui s’amusent à imiter le réel et le théâtre, qui s’en moquent ou s’en délectent, font ce qu’on leur avait dit de ne jamais faire sur un plateau.
Que reste-t-il ? L’étrange banalité de l’ordinaire, de la joie, du vide, de la mélancolie et plus beaucoup de café dans la cafetière. » Jean-Christophe Meurisse

Désolé pour la moquette, le best of Blier
H&M débarque sur les Champs
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

4 thoughts on “La folie des chiens de Navarre envahit Beaubourg, c’est une bonne nouvelle, et c’est gratuit!”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *