Théâtre

La folie des chiens de Navarre envahit Beaubourg, c’est une bonne nouvelle, et c’est gratuit!

30 septembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Pour fêter la rentrée, les Chiens de Navarre proposent une semaine d’animation sportive et culturelle au niveau -1 du Centre Pompidou. Tous les jours du 29 septembre au 2 octobre , pendant 7 heures, ils mettront tout en oeuvre pour tenter de répondre à une question artistique majeure: la performance contemporaine peut-elle divertir? A la boite à sorties,  on répond oui!

La surprise est totale en entrant dans le grand hall quelques heures après l’ouverture de la semaine de performance qui porte le nom culte de  » Pousse ton coude dans l’axe », ça promet, et promesses tenues! Le public est accoudé à la rambarde, étonné et amusé. En s’avançant, on assiste à un match de tennis burlesque des plus hilarants. Quelques minutes plus tard, les Chiens de Navarre nous invitent à un banquet autour la pastèque. L’impro est savamment travaillée et le repas devient une orgie contrôlée aux répliques décalées.

Chaque jour , les performances aux noms dingues s’enchaînent et vous ne saurez jamais à quoi vous allez assister avant d’y être. Tentez votre chance et vous découvrirez peut être  » Il faut que la porte du frigo soit ouverte ou fermée » où  » Regarde le lustre et articule »

Jean-Christophe Meurisse crée Les Chiens de Navarre en 2005 et dirige depuis le début les créations collectives du groupe. Les Chiens de Navarre ont été accueillis récemment à Beaubourg dans le cadre de l’installation Beaubourg-la-reine de Sophie Perez et Xavier Boussiron.   Dans le cadre de la Nuit Blanche ils offriront un concert de 22h à 1h du matin  en compagnie du Surnatural Orchestra.

Pousse ton coude dans l’axe, jusqu’au 2 octobre de 14h à 21, niveau -1 du Centre Pompidou. GRATUIT!

Retrouvez Les Chiens de Navarre  autour d’une raclette au théâtre de Vanves – Du 6 au 9 octobre à 20H30. Réservation nécessaire au 01 41 33 92 91

« Que peut-on bien se dire autour d’une table qui ne soit pas du théâtre mais qui puisse le devenir simplement parce qu’on le montre ?
Une table donc, mais aussi des chaises et des acteurs. Huit acteurs qui décident de se donner rendez-vous sur scène pour manger une raclette. Huit acteurs qui s’amusent à imiter le réel et le théâtre, qui s’en moquent ou s’en délectent, font ce qu’on leur avait dit de ne jamais faire sur un plateau.
Que reste-t-il ? L’étrange banalité de l’ordinaire, de la joie, du vide, de la mélancolie et plus beaucoup de café dans la cafetière. » Jean-Christophe Meurisse

Désolé pour la moquette, le best of Blier
H&M débarque sur les Champs
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

4 thoughts on “La folie des chiens de Navarre envahit Beaubourg, c’est une bonne nouvelle, et c’est gratuit!”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture