Théâtre

Kean mise en scène par Alain Sachs au Théâtre 14

Kean mise en scène par Alain Sachs au Théâtre 14

13 janvier 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

Le Théâtre 14 se transforme chaque soir en le siamois du théâtre des variétés où se joue la pièce Kean d’Alexandre Dumas père adapté par Jean-Paul Sartre, l’histoire d’un comédien qui se prend à son propre jeu et à ses propres rôles. Le spectacle est un joyeux divertissement efficace et sans prétentions. 

Alain Sachs est un comédien, dramaturge et metteur en scène. Essentiellement connu pour ses mises en scène, il a travaillé des genres très divers, comme le théâtre musical, le classique et le boulevard.  Ainsi plus d’une quarantaine de mises en scène lui ont valu une trentaine de nominations et plusieurs Molière, dont celui du Meilleur Spectacle Musical pour Le Quatuor en 1994, 1998 et 2003, et celui de Meilleur Metteur en scène pour Le Passe muraille de Didier Van Cauwelaert et Michel Legrand avec Francis Perrin en 1997. Il revient avec une pièce pour 8 comédiens 5 décors et 35 costumes.

Kean est une pièce récital pour le comédien jouant Kean.  Cette histoire d’un fameux acteur anglais fut écrite par Dumas pour le célèbre Frédérick Lemaître. La version conçue par Sartre fut créée ad hominem pour le comédien Pierre Brasseur. La pièce fut reprise en 1983 par Jean-Claude Drouot au théâtre de l’Athénée-Louis-Jouvet puis par Jean-Paul Belmondo en 1987 au théâtre Marigny, pour son retour sur scène après 28 ans d’absence.

Kean histrion grincheux abuse de son magnétisme d’acteur shakespearien pour séduire les femmes. Jusqu’au jour où il séduit  Eléna, la charmante épouse de l’ambassadeur du Danemark.  Le prince de Galles apprend que cet émoi est réciproque et propose à Kean de renoncer à cette idylle contre une forte somme d’argent. La suite est un délicieux vaudeville, une bouffonnerie  sur fond justement de la solitude sombre du bouffon. 

La pièce imaginée par Alain Sachs est  centrée sur un jeu d’acteur à la limité de la clownerie. Alexis Desseaux défend un  réussi Kean emphatique. L’afféterie du comédien enveloppe le tout avec une puissance comique efficace.  Le public a un sourire joyeux et chaque gag fonctionne parfaitement. Le geste est classique, les comédiens talentueux. L’ensemble est un joyeux amusement fidèle à l’esprit du texte. 

 

 

Kean

Du 9 janvier au 23 février 2019

mardi, vendredi et samedi à 20h 30

mercredi et jeudi à 19h – matinée samedi à 16h

Théâtre 14

20 avenue Marc Sangnier

75014 Paris

Métro : Porte de Vanves, bus : 58 et 95, tramway T3 : Didot, vélib face au théâtre, autolib à 100m, stationnement facile.

Crédit Photos Affiche

[FESTIVAL TRAITS D’UNION] Quand on est touché par la Compagnie TOTEM Récidive
Les amours « Bastien et Bastienne », un opéra en un acte pour tous
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *