Théâtre
Julien Gosselin tend « Le Marteau et la Faucille » au théâtre Paris-Villette

Julien Gosselin tend « Le Marteau et la Faucille » au théâtre Paris-Villette

28 juillet 2022 | PAR Margot Wallemme

Dans le cadre du festival Paris l’été, le théâtre Paris Villette accueillait plusieurs représentations du spectacle de Julien Gosselin, Le Marteau et la Faucille. Création présentée à Avignon en 2018, cette adaptation du texte de Don DeLillo s’inspire des crises financières de 2007 et 2008. Sur un fond sonore intense qui s’amplifie, le monologue de Joseph Drouet est puissant.

Joseph Drouet incarne l’histoire d’un délinquant financier comme subissant un interrogatoire. L’ambiance des néons rouges donne un grain particulier au visage du comédien filmé et affiché en gros plan sur l’écran. On le voit évoluer, se tordre les mains, se toucher les bras avec nervosité. Pendant une heure, ce visage nous parle, nous effraie. Le ton est soutenu, le débit rapide, les mots saccadés, la musique stressante.

Lorsqu’il nous parle d’un journal économique diffusé sur une obscure chaîne de télévision pour enfants, la sensation d’angoisse s’intensifie. Les mots des fillettes qui animent ce programme nous sont rapportés par une voix démultipliée, saturée et tordue. C’est une ambiance d’horreur, deux fantômes lancent et répètent des mots compliqués en boucle. L’absurdité de la situation et l’angoisse du prisonnier s’amplifient et se répercutent en impuissance du public. 

 Julien Gosselin réussit à adapter le texte de Don DeLillo sans le dénaturer, à travers une mise en scène relativement simple. Tout repose sur l’expression du comédien qui nous livre une heure de parole vive. Il nous fait réfléchir aux crimes commis dans une société fondée sur le capitalisme, où les gens aux mains propres se noient dans l’argent sale. On observe une vie qui perd de son sens, où l’abstraction des situations et la sensation d’irréalité perd l’humanité.

 

Visuels : ©Simon Gosselin

L’intrigant After All Springville de Miet Warlop au théâtre Paris-Villette
Zzaj à Avignon OFF, un shot de bonne humeur jazz
Margot Wallemme

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture