Théâtre

Hémilogue, spectacle de rue du Collectif Akalmie Celsius pour La Mousson d’Été.

Hémilogue, spectacle de rue du Collectif Akalmie Celsius pour La Mousson d’Été.

26 août 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

Le spectacle de rue du collectif Akalmie Celsius constitue en une promenade dans les rues de Pont à Mousson. Il imagine une histoire d’amour sous tension en bi-monologue,en Hémi-logue qui finit bien.

Fondée en 1995 par Michel Didym, son directeur artistique, La Mousson d’été constitue l’un des événements européens majeurs pour la découverte de nouvelles écritures dramatiques. Pendant sept jours, au coeur de la Lorraine, l’Abbaye des Prémontrés ouvre ses portes aux auteurs dramatiques, aux metteurs en scène, aux universitaires, aux comédiens et au public pour venir écouter le théâtre d’aujourd’hui.

Le programme de ce festival bouillonnant inclut chaque année le théâtre de rue. Pour cette édition la troupe marseillaise Akalmie Celslus invente un spectacle bi-parcours sur l’amour et son ratage. Deux adresses de départs sont tenues secrètes et communiquées au dernier moment à deux groupes différents de spectateurs par sms. Selon, vous déambulerez avec l’homme au bonnet rouge et au regard doux réveur (Pierrick Bonjean est admirable), ou avec la femme rousse à la fragilité attachante (Hannah Devin est lumineuse).

Tout commence par une quête déguisée en enquête. De chaque coté l’histoire d’une rencontre et d’une perte. Plus tard les deux cheminements vont se croiser à un carrefour, la quête est celle de l’amour. Le récit est brillant construit d’ellipses et de révélations. Au beau milieu de la circulation régulière de Pont à Mousson les deux personnages se  rencontrent à ce carrefour. Ils vont dire et redire le ratage incontournable de l’amour; cependant que ce ratage se transformera devant nous en une danse de l’évitement qui lentement glissera vers l’issue, optimiste. La chute est absolument géniale. Elle est radicalement paradoxale car rarement le public n’aura autant compté, mais par sa disparition. La fin heureuse laissera le public abandonné, à s’interroger s’il ne fut pas un peu le responsable de l’infortune du début de l’histoire.

Hémilogue Spectacle de rue était présenté Samedi 25 et Dimahce 26 Août à 11H00 et 17H15 dans Pont à Mousson.

Crédit photo : Hervé Vincent et Manon Delage

Infos pratiques

« A ce point de folie » de Franzobel : Mangez-vous les uns les autres
« Reine d’un été », un joli film allemand pour finir la saison
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *