Théâtre

Grève à la Comédie Française… Suite et fin !

Grève à la Comédie Française… Suite et fin !

16 janvier 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Voilà c’est fini ! Depuis le 27 décembre 2011, une partie des salariés de la Comédie Française tenait le piquet de grève. L’avancée même relative des négociations a améné à une clôture du conflit il y a quelques heures.

Syndicat et direction se sont mis d’accord au sujet d’une négociation de la grille salariale, considérée injuste par les grévistes.  Selon le délégué du Synptac-CGT,  Zouhair Smaoui interrogé par l’AFP,  ils « ont fait énormément de concessions« . Ils réclamaient une prime de 1 600 euros, contre une offre de la direction de 200 à 400 euros, selon les syndicats. « On va laisser une chance pour que les négociations commencent dans de bonnes conditions« , a ajouté le délégué syndical.

Du 27 au 31 décembre de la lointaine année 2011 une grève à la Comédie Française avait agité les représentations de fin d’année. Pas suffisamment. N’ayant pas obtenu gain de cause, les salariés ont déposé un nouveau préavis entrant en actes mercredi 10 janvier, jour de l’ouverture au public du Théâtre éphémère planté dans les jardins du Palais-Royal. Malgré des avancées dans les négociations, la gréve continuait.

Les revendications sont salariales. La Scène Nationale a réalisé un bilan positif au cours de la saison dernière et les employés souhaitent voir ces excédents se répercuter sur leurs fiches de paie. Selon le syndicat Synptac-CGT, une injustice règne dans le fait que les bénéfices reviennent à « 76,5% aux 37 sociétaires, 16,5% aux salariés et pensionnaires, 7 % étant mis à la réserve » ( Source: AFP ) .

Espoir sans frontières organise un concert à l’Unesco au profit des enfants de Honduras 11/02/2012
Les quatuors à cordes font leur 5e biennale à la Cité de la Musique
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *