Théâtre
Festival OFF : un spectacle « À ne pas rater »

Festival OFF : un spectacle « À ne pas rater »

15 juillet 2022 | PAR Lucine Bastard-Rosset

S’il y a bien un spectacle à ne pas rater c’est justement le spectacle À ne pas rater. Une réflexion philosophique remplie d’humour sur ce qu’il prévaut de faire, ou de ne pas faire.

Toujours plus, toujours plus

Dans notre société contemporaine, nous sommes poussés à exploiter la moindre parcelle de notre temps, sans quoi nous risquons de gâcher des instants, de passer à côté d’évènements. Une recherche du profit temporel insatiable, une recherche qui se solde obligatoirement par un échec car la frustration d’avoir l’impression de “perdre son temps” ne peut totalement disparaître. Et si nous acceptions d’être là, de profiter du moment présent ? Et si nous acceptions de ne rien faire ? Et si nous apprenions à ne rien faire ?

À ne pas rater se penche sur toutes ces questions. Deux comédiens dialoguent, s’adressent aux spectateurs : pourquoi sommes-nous venus ? Comment être sûr que nous ne ratons pas quelque chose de plus important ? N’est-il pas possible d’optimiser chaque moment ? Ils parlent de l’attente, de la possibilité qu’une chose se passe. Cette possibilité nous maintient en éveil, nous pousse à rester, à perdre un peu plus de temps ? 

Que faut-il choisir ?

Choisir est un acte difficile car il implique obligatoirement un renoncement. Comment être sûr que nous avons fait le bon choix ? Etait-ce la meilleure chose à faire que de se rendre au spectacle À ne pas rater ? Qu’est-ce qui est indispensable dans une vie ? Que voulons-nous absolument réaliser avant de mourir ? 

Et si, tout simplement, vous aviez fait le choix d’aller voir ce spectacle et acceptiez ce choix ? Sans vous poser milles autres questions ? Sans tenter de faire des comparaisons ? D’espérer trouver mieux ? 

Une succession d’événements spectaculaires 

Dans notre société contemporaine, le temps est mesuré, millimétré. Il faut connaître la durée de chaque chose, savoir où nous en sommes. À ne pas rater joue sur cette idée en chronométrant le spectacle, en marquant physiquement le temps qui passe. Le temps est présent et défile et “plus on avance, plus on réduit le champ des possibles”. 

De multiples minuteurs attestent de l’arrivée prochaine d’un événement spectaculaire. Au fil du spectacle, ces événements se multiplient, deviennent toujours plus spectaculaires. Nous les attendons, assis sur nos sièges, nous attendons ce qui devrait arriver, obnubilés par ce qui sort de l’ordinaire. 

Faut-il aller voir À ne pas rater ? Je vous laisse faire ce choix, mais, décidez bien. Ce spectacle se joue à la Manufacture à 15h35 jusqu’au 26 juillet. 

Visuel : ©Marie Clauzade

L’aventure intérieure, au cœur du microbiote
Noémie Goudal et Maëlle Poésy dans les cendres supsendues d’Anima
Lucine Bastard-Rosset

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture