Théâtre
Festival d’Avignon : lectures d’acteurs au musée Calvet

Festival d’Avignon : lectures d’acteurs au musée Calvet

11 juillet 2011 | PAR Christophe Candoni

Hier soir débutait dans la Cour du Musée Calvet à Avignon le programme des grandes soirées lectures enregistrées en direct et en public par France Culture en partenariat avec le Festival d’Avignon et la SACD. De beaux et agréables moments sont en perspectives. Sous le chant des grillons et la nuit tombante qui rafraîchit la ville, le public peut assister gratuitement aux nombreuses propositions d’auteurs et de comédiens parmi lesquels se succéderont jusqu’au 21 juillet Denis Podalydès,  Mathieu Amalric, Yasmina Reza ou encore Sami Frey.

Premier évènement donc ce dimanche soir et un sacré morceau de bravoure pour l’acteur et metteur en scène Stanislas Nordey qui assurait quatre heures de lectures entouré de plusieurs personnalités engagées pour la diffusion des écritures contemporaines dont faisaient partie Laurent Poitrenaux, ou jean-Pierre Vincent. Il proposait une belle traversée dans les textes de Jean-Luc Lagarce, Bernard-Marie Koltès et d’autres dramaturges contemporains de ses quarante dernières années qui sont inscrits dans l’histoire du Théâtre Ouvert. Tous fêtaient les quarante ans du théâtre de la Cité Véron en présence de ses fondateurs et directeurs Micheline et Lucien Attoun.

Plus tard, on y entendra le 11 juillet « Majorette! » de Mireille Roussel et « Les saules pleureurs sont des fleurs (mais ils ne le savent pas) » de Michèle Guignon. Les « Poèmes du milieu » de Damien Odoul seront lus le 12 juillet par l’auteur lui-même et Mathieu Amalric. Denis Podalydès de la Comédie-Française dira le 14 juillet à 20h un texte de Pascal Rambert nommé « Avignon à vie » et écrit  comme « une sorte de lettre d’amour à Avignon et son festival » selon l’auteur.

Le lendemain, et c’est la première fois que cela a lieu, la chaine de radio consacre exceptionnellement vingt-quatre heures complètes au Festival d’Avignon avec de nombreuses émissions habituelles et des lectures. A cette occasion, l’auteure Yasmina Reza donnera à 21h des extraits de deux oeuvres à elle « Nulle part » et « Une désolation », puis à 22h15, Sami Frey dira les « Lettres à Hélène » écrites par Louis Althusser.

Les 17 et 18 juillet à 20h, deux soirées intitulées « Trilogie de la critique » seront consacrées au philosophe et auteur de théâtre Antonio Negri dont les textes seront portés par Jérôme Kircher, Laurent Poitrenaux et Evelyne Didi entre autres.

Le programme s’achèvera sur, « Moi, votre ami? », donné le 20 juillet à 18h, qui est une composition de Serge Valletti pour Ariane, Gilles et Pierre Ascaride. Enfn, le 21 juillet, Stanislas Roquette et les jeunes comédiens de la troupe du TNP nous feront entendre « Mai, Juin, juillet », la dernière pièce encore inédite de Denis Guénoun sur Mai 68.

Le programme complet des émissions, rencontres et lectures France Culture est ICI

« Comprendre l’art africain » : une modeste introduction
Roland Petit a tiré sa révérence
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *