Théâtre

« Et même si je me perds … » de Shiro Maeda à la Maison de la Culture du Japon à Paris

« Et même si je me perds … » de Shiro Maeda à la Maison de la Culture du Japon à Paris

01 décembre 2014 | PAR Sandra Bernard

Le jeune metteur en scène Shiro Maeda revient à la  Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP) avec sa nouvelle pièce « Et même si je me perds… » Décousue, pessimiste et féministe, cette pièce de près de 2h30 ne manque pas de perdre et de questionner le spectateur. Construite autour de Michiru, une jeune trentenaire perdue sentimentalement et socialement, Et même si je me perds … expose les errements et les inquiétudes d’une génération de jeunes adultes en perte de repères. 

Michiru est une jeune femme libre et indépendante d’esprit ayant toujours vécu à Tokyo. A l’aube de sa nouvelle décennie, tout se bouscule dans sa tête et ses repères vacillent. Elle se souvient alors de ses anciennes amours, les discussions avec ses parents et même avec sa sœur qui n’existe pas. L’action se situe dans une continuité décousue, parfois décalée et teintée d’onirisme. Loin de ressembler à un long fleuve tranquille, la vie de Michiru est orageuse, à la limite de l’absurde.

Souvent le spectateur perd le fil avant de le retrouver quelques instants plus tard. Les questionnements et les doutes de l’héroïne sont universels et ses réponses surprenantes, laissant le loisir à chacun d’interpréter les faits et les métaphores comme il l’entend. Situations et dialogues ne sont pas dénués d’humour.

Interprété par une troupe réduite de cinq personnes non professionnelles, au milieu d’un décor minimaliste (une corde, un lit et des chaises), les allers- retours entre passé et présent foisonnent, tout comme l’énigmatique référence à la tour de Tokyo, lien entre la terre et le ciel, repère tangible et immuable.

Informations pratiques :

« Et même si je me perds… » de Shiro Maeda, Maison de la Culture du Japon à Paris, Vendredi 21 et samedi 22 novembre à 20h, Texte et mise en scène : Shiro Maeda, Avec : Asuka GOTO, Saho ITO, Yuri OGINO, Takeshi OYAMA et Shiro MAEDA, Production : GOTANNDADAN (Tôkyô)

Visuels : crédit : GOTANNDADAN

Infos pratiques

Artconnexion
Micro Onde, centre d’art de l’Onde
Achermann-Philippe

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *