Théâtre
Didier Sandre à la Comédie-Française

Didier Sandre à la Comédie-Française

23 septembre 2013 | PAR Christophe Candoni

 

 

 


La Comédie-Française a annoncé en fin de semaine dernière l’entrée dans sa troupe du comédien Didier Sandre en novembre prochain.

Après La Cerisaie montée par Alain Françon comme un au revoir au Théâtre de la Colline qu’il cessait de diriger en 2009, Didier Sandre s’est davantage illustré dans le théâtre privé où sous la direction de Georges Werler, il jouait au Théâtre des Variétés puis à la Madeleine le compositeur Richard Strauss dans un face à face tendu avec le Stephan Zweig de Michel Aumont dans la pièce  Collaboration de Ronald Harwood, un rôle qui lui valut le prix du Brigadier 2013.

Son entrée dans la troupe de la Comédie-Française sera l’occasion de renouer avec le théâtre public ou il a travaillé avec les plus grands metteurs en scène comme Giorgio Strehler (Eraste dans L’Illusion Comique de Corneille), Jorge Lavelli (dans Shakespeare et Bond), Bernard Sobel qui lui confia les rôles-titres de Dom Juan, de Molière et du Précepteur de Lenz, Antoine Vitez pour lequel il joua Don Rodrigue dans la première intégrale du Soulier de satin de Claudel en 1987 mais aussi de nombreux rôles chez Molière. Dans les années 80, Patrice Chéreau l’a dirigé dans Les Paravents de Jean Genet puis dans La Fausse suivante, de Marivaux aux Amandiers de Nanterre. Luc Bondy l’a mis en scène dans les deux pièces phares d’Arthur Schnitzler Terre étrangère et Le Chemin solitaire qu’il créait pour la première fois en France.

Didier Sandre tourne également au cinéma et pour la télévision, notamment sous la direction de Pascale Ferran, Eric Rohmer, Lucas Belvaux, et Nina Campaneez pour qui il fit dans L’Allée du roi un mémorable Louis XIV.

Nouveau pensionnaire à l’âge de 67 ans, Didier Sandre jouera son premier rôle au Français dans La Visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt mise en scène par Christophe Lidon  au Vieux-Colombier du 19 février au 30 mars 2014 et en tournée. Il partagera la scène au côté de Danièle Lebrun.

Photo Bruno Perroud.

Blue Jasmine, la cuvée annuelle de Woody Allen à l’écran cette semaine
La sélection cinéma de la semaine du 25 septembre
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *