Théâtre

Deux Frères et les lions de Hedi Tillette de Clermont-Tonnerre au Poche Montparnasse

Deux Frères et les lions de Hedi Tillette de Clermont-Tonnerre au Poche Montparnasse

03 novembre 2017 | PAR David Rofé-Sarfati

Hedi Tillette de Clermont-Tonerre a la création prolixe, multiple et riche. Il monte dans la grande Salle du Poche Montparnasse une fable psychologique basée sur la biographie véridique de deux jumeaux aussi pittoresques que monstrueux devenus millionnaires., une fable sur la société et sa loi, On s’amuse beaucoup.

Une histoire vraie et passionnante.

Dans un décor réduit à deux fauteuils, une tapisserie médiévale, une table basse ornée d’un service à thé et au sourire hollywoodien et communicatif de Hedi Tillette de Clermont-Tonerre, deux jumeaux en tenue de gymnastique vont nous narrer, aidés de mini-vidéos, la chronologie de leur vie, depuis leur enfance malheureuse en Écosse jusqu’à une retraite dorée de multimillionnaires dans un château sur une île quasi privatisée. Le récit regorge de détails inattendus. Chacun des jumeaux se marie et divorce en même temps. Chacun a une fille au même moment. Nous sommes parvenus à la fin de leur vie lorsque la grande histoire vient télescoper la petite histoire dans une péripétie savoureuse. Dans l’îlot de Brecqhou, où ils ont fait construire à grands frais un magnifique château, ils sont en train de travailler à organiser leur succession lorsqu’il découvre que l’îlot charmant paradis fiscal où ils ont su domicilier leur siège social et l’ensemble de leurs activités, est régi par le droit normand qui refuse  de faire hériter les femmes, donc leurs filles. Ceux qui se sont toujours moqués de la loi et qui ont développé une expertise à la contourner ou à s’en exonérer totalement sauront-ils sauver l’héritage de leur fille ? Pour ne pas spoiler disons que la fin est conforme cependant que dans un hilarant effet retour à l’immoralité radicale des deux personnages.

Une pièce faussement anecdotique mais pleine d’érudition et d’une psychologie éclairée.

Le projet initial, une  commande d’écriture du CDN de Cherbourg, fut de faire découvrir au grand public le droit normand qui a subsisté dans certaines îles anglo-normandes jusqu’au début du XXIe siècle. C’est la découverte de l’histoire vraie des deux jumeaux et la rencontre avec Sophie Poirey, maître de conférences en droit normand à l’université de Caen suivies d’un voyage sur les îles anglo-normandes dont l’île de Sercq qui ont nourri l’écriture de Tillette de Clermont de Tonnerre. Dans le droit normand, les pères ne sont jamais tenus de doter leurs filles pour ne pas diminuer le patrimoine qui doit revenir aux seuls mâles. « Un mari et rien de plus ! ». A la fin de la représentation la troupe nous remet un mémento édifiant de ce droit peu connu.

Le jeu intelligent et talentueux des deux comédiens nous emporte (vu avec Lisa Pajon). Ils défendent des personnages chatoyants, l’un comme un miroir à l’autre. Ces deux capitalistes sont détestables dans leurs petits calculs et leur effrayante amoralité. Le génie de la mise en scène dit l’horreur de la psyché de ces deux anciens indigents devenus rentiers. Les deux frères parlent de concert comme une seule voix. Lorsque le téléphone sonne celui qui décroche répond toujours: « son frère ». Car aucun n’a sa voix, sa pensée ou son dire propre. La tragédie de ces deux là fut de n’avoir pu, chacun séparément se constituer en individu. Du fond de cette angoisse de n’être rien il ont épousé la cause du capitalisme dans sa version déshumanisée, le moins religieux des -ismes qu’ils ont conjugué à la gémellité, un individualisme à deux donc à zéro.

La pièce (coup de coeur 2015 du club de la presse au Festival d’Avignon) est joyeuse en même temps que tout en finesse et âpre. 

 

 

TEASER – Les deux frères et les lions – Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre from Les Indépendances on Vimeo.

 

 

Auteur : Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre
Avec Lisa Pajon ou Romain Berger, Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre
Metteur en scène : Vincent Debost, Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre

1h00

Théâtre de Poche Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse
75006   Paris

Miyazaki sort de sa retraite avec un nouveau film!
Véronique Sanson: Dignes, Dingues, Donc… bientôt sur scène à la Salle Pleyel et à l’Olympia [Chronique]
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *