Théâtre

Cycle Jouanneau au théâtre Dunois – L’Inouîte et autres contes pour enfants.

Cycle Jouanneau au théâtre Dunois – L’Inouîte et autres contes pour enfants.

20 juin 2012 | PAR Emma Letellier

Créé en décembre 2011, au Trio – Théâtre du Blavet, dans le Morbihan, le spectacle L’Inouîte de la Compagnie Joël Jouanneau achève une première tournée à Paris, au Théâtre Dunois dans le 13ème arrondissement. « Conte chorégraphique et théâtral », L’Inouîte raconte pour les enfants et leurs parents l’étonnante histoire de la petite Oummikouloutoumik.

Débarquée un beau jour sur un coin de la banquise, Oummikouloutoumik se livre aux joies de l’inconnu, affrontant le silence, la glace et les bruits singuliers d’enfants étrangers. « Au midi de la quatrième nuit j’ai entendu une voix et la voix m’a dit : si tu veux me voir, ferme les yeux l’enfant et suis-moi ». La petite a fermé le regard et elle s’en est allée rejoindre l’étoile dans le grand nord.

Si l’aventure reste sibylline, entre fugue joyeuse et poursuite d’un frère envolé, les découvertes d’ Oummikouloutoumik semblent un poème dansé et glissé sur la délicate banquise reconstituée par l’astucieuse scénographie de Claire Sternberg. Les enfants s’amusent de la poudreuse de « farine ? » ou « de sucre ? », des micros grondants et du sabir en forme de « k » auquel Joël Jouanneau s’est ingénié. Le corps svelte et si souple de Anne-Laure Rouxel, égaye de couleurs l’univers blanc et gelé du plateau, impressionnant le public de ses tours et suspensions, entrechats et combats menés sur des rythmes fantasques contre des personnages fantômes. «  C’est pas fastoche quand même », entend-on quelques rangées plus bas.

Le spectacle est intuitif et sensuel. Il crée des espaces et des imaginaires dans lesquels chacun se glisse à loisir, projetant ce qu’il souhaite dans la promenade à mots couverts d’Oummikouloutoumik. On ne comprend pas très bien ce qui se passe, on imagine ce qu’on veut et l’on s’embarque pour une douce traversée en pays inconnu, en terre de danse et de glisse où l’imaginaire est roi.

 

Jusqu’au 21 juin le Théâtre Dunois présente plusieurs spectacles pour enfants écrits et / ou mis en scène par Joël Jouanneau.

La divine idylle de Vanessa et Johnny est terminée
La Tendenza : le Centre Pompidou fait le point sur l’architecture italienne de la deuxième moitié du 20ème siècle
Emma Letellier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *