Théâtre

[Critique] Un « Jeu de l’amour et du hasard » bien en équilibre entre classicisme et modernité, à la Folie Théâtre

[Critique] Un « Jeu de l’amour et du hasard » bien en équilibre entre classicisme et modernité, à la Folie Théâtre

18 avril 2015 | PAR Matthias Turcaud

La jeune compagnie Papiers, Feuilles, Ciseaux propose de (re)découvrir Le Jeu de l’Amour et du Hasard à la Folie Théâtre. A voir !

[rating=3]

Il y a quelque chose d’énervant mais aussi d’assez charmant de voir toute cette peuplade – maîtres et domestiques confondus – totalement oisive et occupant le plus clair de son temps à badiner, se travestir, se prêter à des jeux amoureux ou encore faire du roller.

« J’ai guetté toutes les niches dans lesquelles se cache l’amour lorsqu’il craint de se montrer, et chacune de mes comédies a pour objet de le faire d’une de ses niches » écrivait Marivaux, et en l’absence de travail – même les domestiques, pour être francs, ne se tuent pas vraiment à la tâche – chacun a loisir de s’occuper à plein temps à des questions d’amour.

Une « niche » il y en a aussi une sur le plateau, un grand cabanon rose qui, comme l’écrit la metteur en scène Ewa Rucinska dans sa note d’intention, remplit à la fois un rôle dramaturgique – pouvant se muer, au choix, en cachette ou observatoire – et renvoie à l’iconographie de l’époque – et on peut effectivement penser à ce sujet à l’esthétique d’un Fragonard, avec des tableaux tels que Les Hasards Heureux de l’Escarpolette (1767).

Simultanément cependant la mise en scène de la jeune femme polonaise qui y joue également le rôle de Lisette la suivante de Silvia, se drape sympathiquement d’éléments un poil plus modernes, tel l’apparence capillaire – des mèches d’un rouge éclatant au milieu de restes de couleur naturelle – d’Edouard Eftimakis, hilarant interprète et également assistant à la mise en scène.

En un mot, ce Jeu de l’amour et du hasard parvient à faire des propositions intéressantes tout en proposant un rythme alerte, en déclenchant à plusieurs reprises le rire et en faisant entendre Marivaux. C’est déjà pas mal du tout !

Crédit photos : Christine Sait Nidnas.

Le Jeu de l’amour et du hasard, écrit par Marivaux, mis en scène par Ewa Rucinska. Avec Victor Bouis, Anthony Fernandes, Fleur Geffrier, Edouard Eftimakis, Xavier Memeteau et Ewa Rucinska. A la Folie Théâtre, 6 rue de la Folie Méricourt (11ème). Téléphone : 01 43 55 14 80.

Infos pratiques

EMB Sannois
Théâtre sortieOuest
Gray -Frederic

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *