Théâtre
[Critique] « Sur Rendez-Vous » de Chris Esquerre, anti-one-man-show

[Critique] « Sur Rendez-Vous » de Chris Esquerre, anti-one-man-show

20 mars 2017 | PAR Elie Petit

Chris Esquerre revient sur scène avec Rendez-Vous, au Théâtre de la Madeleine. Un anti-one-man-show qui séduit par l’absurde toujours renouvelé du fantasque, jusqu’à frôler le vide et déclencher la perplexité.

Rendez-Vous, le deuxième spectacle de Chris Esquerre est un anti-one-man-show. Dans un long, très long monologue, il retrace l’histoire de sa genèse toujours bardé de son génie de l’absurde : « Après mon premier spectacle, les gens ont continué à aller au théâtre ».

Il égrène tour à tour toutes les questions que se pose le trublion de la télé et du web sur ce qu’il peut créer de nouveau. De la scénographie aux costumes, de la démarche aux mots, en passant par une hilarante revue de presse de ses critiques. C’est parfois un peu long mais on passe outre. Un spectacle qui joue sur les nerfs, la perplexité et qui agace, parfois au delà du nécessaire. Et c’est exactement ce que cherche Esquerre. Pourtant fan, l’expérience est difficile.

Enfin, la conclusion, pauvrette, nous a laissé sur notre faim, voire affamé. Le public semble pour moitié conquis car effectivement, pour qui n’en a pas l’habitude, le propos, la forme, le pied de nez est radical. Un refus de jouer, artistique, surréaliste mais bien réel. C’est donc à la fois réussi, et raté.

Sur Rendez-Vous de Chris Esquerre joue au Théâtre de la Madeleine à partir du 27 janvier, les vendredis et samedis à 19h00.

[Critique] « Zoologie », le monstre est une femme attachante chez Ivan Tverdovsky
Trompe-la-mort dans les entrailles de Garnier
Elie Petit
https://www.instagram.com/elie_petit/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *